AccueilLa uneRécupération des terres agricoles non-exploitées : 136.000 hectares mis à la disposition...

Récupération des terres agricoles non-exploitées : 136.000 hectares mis à la disposition des investisseurs

- Advertisement -

« Plus de 750 mille hectares de terres agricoles attribuées et non exploitées, relevant du domaine de l’État, ont déjà été retirées à leurs détenteurs pour être réattribuées à de nouveaux investisseurs et l’opération se poursuit », affirme Chahira Mira-Touhami, directrice de l’organisation, de la planification foncière et de la mise en valeur au ministère de l’Agriculture et du Développement rural.

Invitée ce dimanche 30 janvier 2022 sur les ondes de la radio chaîne 3, la même responsable a indiqué que «sur les 750 mille hectares récupérés, 500 mille hectares ont été assainis, sur les plans technique et juridique, et seront réaffectés à travers l’application de ces deux décrets exécutifs ».

The graduate Fair

Elle a précisé que « 136 mille hectares ont déjà été mis à la disposition des investisseurs à travers une plateforme numérique et une procédure complètement digitalisée ».

Par ailleurs, la même responsable a indiqué que « la cartographie des zones de production et des pôles intégrés est considérée comme une mesure urgente par le ministère de l’Agriculture, pour l’optimisation de la production et pour s’inscrire dans une vision de planification, qui permettra d’estimer les rendements par zone et par culture ».

« Le travail est basé sur l’orientation des systèmes de production par zones agroécologiques, en tenant compte des études agropédologique, climatique et économique, de la préservation et de la valorisation des ressources naturelles, sol et eau, et de la résorption des superficies en jachère », précise la spécialiste.

Le ministère de l’Agriculture a mis en place tout un programme par l’introduction, dans les systèmes de production, des cultures telles que le colza ou la betterave sucrière », affirme la directrice de l’organisation foncière et de la mise en valeur, qui précise que « la superficie dédiée à la culture de colza, en alternance avec le blé, est passée de 3000 à 10 000 hectares, entre 2021 et 2022 ».

Chahira Mira-Touhami a indiqué que l’Algérie dispose de 44 millions d’hectares de terrain à vocation agricole.

La même responsable a précisé que cette surface est composée de 33 millions d’hectares de terres de parcours et 8,5 millions d’hectares de surface agricole utile (SAU).

« Le reste ce sont des terres agricoles de statut privé. Nous avons aussi 4 millions d’hectares de terrains forestiers », a-t-elle ajouté.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine