Homela deuxZeghdar : Dégel de 890 dossiers d'investissement au niveau de l'agence ANDI

Zeghdar : Dégel de 890 dossiers d’investissement au niveau de l’agence ANDI

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a révélé le dégel de 890 dossiers qui étaient bloqués au niveau de l’Agence nationale pour le développement des investissements « Andi ».

Lors de son passage hier à la télévision algérienne, le ministre Zeghdar a indiqué que plus de 1.500 dossiers déposés par des investisseurs au niveau de l’agence « Andi » ont été recensés pour bénéficier des avantages et exonérations approuvées par la loi sur l’investissement, mais ils sont restés suspendus.

Parallèlement au traitement des dossiers bloqués au niveau de l’agence Andi, le ministère de l’Industrie cherche à relancer les entreprises et unités publiques à l’arrêt et défaillantes.

Dans ce contexte, 51 entreprises à l’arrêt et 32 ​​entreprises en difficulté ont été recensées. Selon M. Zeghdar, plusieurs de ces entreprises ont été redémarrées, dont la verrerie « Africaver » à Jijel (Taher), trois unités affiliées à l’entreprise nationale des industries électroniques à Sidi Bel Abbes, en plus du transfert d’activité de l’usine de levure à Bouchegouf (Guelma).

Pour sa part, le médiateur de la République, Ibrahim Mourad, a confirmé que les mesures urgentes prises à la lumière des instructions données par le président de la République, Abdel Majid Tebboune, afin de lever les obstacles sur les projets d’investissement achevés, qui étaient non lancés pour des raisons administratives, ont jusqu’à présent permis le lancement de 380 unités de production réparties dans 40 wilayas.

Au total, ces projets permettent la création de 23 165 emplois directs effectifs, sans compter les emplois indirects qui peuvent être créés, selon le même responsable.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine