HomeEntreprises-ManagementExploitation minière : réunion entre le groupe GICA et ANAM

Exploitation minière : réunion entre le groupe GICA et ANAM

Suite aux orientations du ministre de l’Industrie et du ministre de l’Energie et des Mines, une réunion s’est tenue entre le Groupe GICA, ses filiales Granulats et le CETIM (Centre d’Études et de Services Technologiques de l’Industrie des Matériaux de Construction (CETIM) d’une part et l’Agence Nationale des Activités Minières (ANAM), d’autre part, a indiqué ce mardi 18 janvier 2022 le cimentier dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Lors de cette rencontre, le Groupe GICA et l’ANAM ont passé en revue les opportunités offertes par le secteur minier ainsi que toutes les contraintes qui entravent le développement de l’activité d’exploration et d’exploitation minières par les filiales du cimentier public, pour y remédier.

Les deux parties ont également discuté de perspectives de renforcement de la coopération pour faciliter, au Groupe GICA, l’extraction de matières premières de matériaux de construction, pour diversifier ses activités, selon le même communiqué.

Cette démarche s’inscrit dans le cadre de la stratégie du Gouvernement visant la relance du secteur des mines, avec l’implication des opérateurs économiques nationaux dans les différents segments de transformation des produits miniers, en vue de diversifier l’économie nationale, dans une logique de substitution-importation.

Outre la production du ciment, des granulats et du bêton prêt à l’emploi, le Groupe GICA ambitionne de diversifier sa gamme de produits par d’autres matériaux comme le marbre, le granite, le travertin et la baryte.
Pour rappel, le Groupe GICA s’est déjà lancé dans l’exploitation de marbre, suite à la reprise de l’Unité de Guelma et la carrière ONYX de Mahouna, détenues auparavant par l’Entreprise Nationale de Marbre (Enamarbre), a précisé le groupe.

Le Groupe GICA a consenti d’importants investissements pour la réhabilitation de cette carrière et la modernisation de l’outil de production de l’unité de Guelma, qui était en difficulté financière, permettant ainsi de préserver plus de 97 emplois.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine