HomeActualitéNationalDéchets : le recyclage optimal peut générer 92 milliards DA par an

Déchets : le recyclage optimal peut générer 92 milliards DA par an

« Le recyclage optimal des déchets est susceptible de générer quelque 92 milliards DA annuellement », a indiqué, mardi, la ministre de l’Environnement, Samia Moualfi.

S’exprimant lors de sa visite dans la wilaya de Touggourt, la ministre de l’Environnement a fait remarquer que la récupération et le recyclage des déchets reste encore « très faible », n’ayant pas excédé les 9% en 2019.

L’Algérie produit annuellement 34 millions de tonnes de déchets, dont 50% de déchets organiques pouvant être recyclés, et devrait, à l’horizon 2035, en produire entre 70 et 75 millions de tonnes, d’où la nécessité d’une gestion intégrée des déchets, au regard de leurs risques sur l’environnement, selon les explications fournies et rapportées par l’APS.

Visitant le Centre d’enfouissement technique (CET) intercommunal de Nezla, Samia Moualfi a mis l’accent sur la généralisation du tri sélectif des déchets et leur exploitation de sorte à en dégager une plus value économique.

La ministre a appelé les responsable de cet établissement à adopter le système du tri sélectif comme moyen d’aller vers un recyclage « productif » des déchets.

Elle a indiqué que les CET sont tenus, tenant compte des enjeux économiques, de changer les modes classiques de gestion des déchets, de sorte à faire de ces grandes surfaces de collecte des déchets des espaces d’investissement efficace pour le recyclage des déchets via le système du tri sélectif, leur permettant ainsi de s’imposer comme des entreprises productives qui contribuent à la dynamique économique nationale.

Pour Mme. Moualfi, ce projet environnemental n’est concrétisable qu’à travers la conjugaison des efforts de tous, l’administration, les établissements publics et la société civile à travers les associations actives dans le domaine écologique, pour développer la culture du tri sélectif des déchets dans la société, « la question relevant de la responsabilité de tous, sans exception ».

La ministre a insisté, pour cela, sur le volet de la sensibilisation dans les milieux en rapport direct avec la question de l’Environnement, de manière à inculquer cette culture au sein de la société, appelée à son tour à contribuer à la chaine de recyclage, de collecte et de valorisation des déchets, à travers la création de petites et moyennes entreprises spécialisées dans l’économie circulaire, en vue d’atteindre l’objectif zéro déchets.

Pour atteindre cet objectif, le ministère de l’Environnement a arrêté une stratégie nationale de gestion intégrée des déchets à l’horizon 2035, s’appuyant sur le tri sélectif, ainsi que le renforcement du rôle du secteur privé à travers un partenariat public-privé, afin d’encourager les jeunes à investir dans ce créneau.

La ministre de l’Environnement, Samia Moualfi, a inauguré le CET intercommunal de Nezla, avant de visiter, dans la commune de Témacine, une usine privée spécialisée dans l’industrie métallique à partir de la récupération de déchets ferreux.

Elle a visité aussi une exposition d’artisanat traditionnel organisée à l’Institut national spécialisé de la formation professionnelle « Hocine Merkhoufi » au quartier El-Moustakbel à Touggourt.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine