HomeActualitéInternationalTrafic aérien: Une légère amélioration en novembre mais…

Trafic aérien: Une légère amélioration en novembre mais…

Le trafic aérien en Afrique a enregistré en novembre une baisse de 56,8% par rapport à la même période deux ans plus tôt, ce qui constitue une amélioration après le déclin de 59,8% enregistré en octobre, selon le dernier rapport de l’Association du transport aérien international (IATA), rapporté par Air Journal. La capacité était en baisse de 49,6% en novembre et le coefficient d’occupation a perdu 10,1 points de pourcentage pour s’établir à 60,3%.

Selon l’IATA, les transporteurs du Moyen-Orient ont subi une baisse de trafic de 54,4% en novembre, par rapport à 2019, ce qui constitue une « bonne amélioration » après la baisse de 60,9% observée en octobre. La capacité a diminué de 45,5% et le coefficient d’occupation a perdu 11,9 points de pourcentage pour s’établir à 61,3%.

Le trafic aérien dans le monde a continué de progresser en novembre 2021, notamment sur le long-courrier avec la réouverture de certains pays alors que les marchés intérieurs reculent à cause des restrictions de voyages en Chine. Mais l’IATA prévient que les réactions « excessives » des gouvernements face à l’apparition du variant Omicron de la Covid-19 entraine depuis une baisse « radicale » des ventes de billets d’avion.

Selon l’Association du transport aérien international (IATA), la reprise des voyages aériens s’était poursuivie en novembre 2021 : la demande totale de voyages aériens (mesurée en kilomètres passagers payants, RPK) était en baisse de 47,0% par rapport à novembre 2019, alors qu’en octobre elle était de 48,9%.

Les voyages aériens intérieurs ont légèrement diminué en novembre, après deux mois consécutifs d’amélioration. Les RPK intérieurs ont diminué de 24,9% par rapport à 2019, alors que le déclin était de 21,3% en octobre. Cela est principalement attribuable selon l’IATA à la situation en Chine, où le trafic a diminué de 50,9 % par rapport à 2019, après que plusieurs villes aient instauré des restrictions de voyages plus strictes pour endiguer les éclosions de Covid-19 (pré-Omicron).

Le trafic de passagers internationaux en novembre était inférieur de 60,5% à celui de novembre 2019, ce qui marque une amélioration après le déclin de 64,8% observé en octobre.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine