HomeénergiePétrole : Les stocks américains baissent nettement plus que prévu

Pétrole : Les stocks américains baissent nettement plus que prévu

Les réserves commerciales de pétrole brut aux Etats-Unis ont diminué beaucoup plus que prévu la semaine dernière, selon les chiffres publiés mercredi par l’Agence américaine d’information sur l’énergie (EIA), ce qui a occasionné une nouvelle hausse des cours.

Durant la semaine achevée le 7 janvier, les stocks de brut se sont réduits de 4,6 millions de barils –soit quasiment le triple de ce qu’attendaient les analystes (-1,6 million)– pour s’établir à 413,3 millions.

Il s’agit de la septième baisse consécutive des réserves américaines de pétrole brut, qui se situent désormais environ 8% en-deçà de leur niveau moyen des cinq dernières années à la même époque.

Le chiffre a porté le cours du West Texas Intermediate (WTI), principale variété américaine, à son plus haut niveau depuis deux mois (10 novembre), à 82,66 dollars. Vers 16H00 GMT, le contrat pour livraison en février gagnait 1,47%, à 82,42 dollars.
Le baril de Brent de la mer du Nord avec échéance en mars, le plus échangé à Londres, prenait 0,99% à 84,55 dollars.

Le tableau est néanmoins contrasté car, parallèlement au fort recul des réserves de brut, les stocks d’essence ont grimpé de 7,9 millions de barils, soit quasiment le triple de ce qui était anticipé par les analystes (+2,7 millions).

La demande d’essence a légèrement baissé sur la semaine, même si la demande d’hydrocarbures aux États-Unis dans son ensemble a fortement augmenté de 1,1 million de barils par jour (mb/j), à 20,8 mb/j, contre 19,6 une semaine plus tôt.

Comme lors de précédentes publications, la chute des réserves de brut est en partie due à un ajustement statistique de la production de 934.000 barils par jour, soit 6,5 millions sur la semaine, qui n’est pas détaillé mais correspond souvent au rattrapage de chiffres non comptabilisés jusqu’ici.

La production américaine de brut s’est un peu repliée, à 11,7 millions de barils par jour, contre 11,8 la semaine précédente.

Après avoir connu d’importantes baisses ces dernières semaines (-24 millions de barils depuis début octobre), les réserves stratégiques de pétrole brut n’ont enregistré qu’un petit repli de 300.000 barils, pour s’inscrire à 593,4 millions de barils.

AFP

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine