HomeActualitéNationalAgriculture Saharienne : création de deux écoles supérieures à Adrar et El...

Agriculture Saharienne : création de deux écoles supérieures à Adrar et El Oued

Les décrets exécutifs portant création des écoles supérieures de l’agriculture saharienne dans les wilaya d’Adrar et d’El Oued ont été publiés au Journal officiel n°97 du 27 décembre 2021.

Il s’agit du décret exécutif n° 21-520 portant création d’une école supérieure saharienne à Adrar. Et du décret exécutif n° 21-521 portant création d’une école supérieure d’agriculture saharienne à El Oued.

En vertu de ces textes, les sièges de ces deux écoles sont fixés à Adrar et El Oued. Ils peuvent être transférés en tout autre lieu du territoire national par décret exécutif pris sur rapport du ministre chargé de l’enseignement supérieur, sous la tutelle de qui sont placées les deux écoles.

L’école supérieure d’agriculture saharienne d’Adrar « a pour mission d’assurer la formation supérieure, la recherche scientifique et le développement technologique dans les différentes spécialités de production végétale et animale et industries et technologies agroalimentaires. »

Et l’école supérieure d’agriculture saharienne d’El Oued « a pour mission d’assurer la formation supérieure, la recherche scientifique et le développement technologique dans les différentes spécialités de l’aménagement hydro-agricole et phytopathologie. »

Les conseils d’administration des deux écoles sont comprennent : le représentant du ministre chargé de la transition énergétique et des énergies renouvelables ; le représentant du ministre chargé de l’industrie ; le représentant du ministre chargé de l’agriculture et du développement rural ; le représentant du ministre chargé des travaux publics ; le représentant du ministre chargé des transports ; le représentant du ministre chargé des ressources en eau et de la sécurité hydrique ; le représentant du ministre chargé de la santé ; le représentant du ministre chargé de l’environnement ;

Les conseils d’administration comprrement aussi le représentant du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la micro-entreprise ; le représentant du ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’économie de la connaissance et des start-up ; deux (2) représentants des entreprises publiques
économiques et/ou privées.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine