HomeActualitéNationalPénurie des produits alimentaires : les explications de Sami Koli, DG au...

Pénurie des produits alimentaires : les explications de Sami Koli, DG au ministère du Commerce

Le directeur général de la régulation et l’organisation des marchés au ministère du commerce, Sami Koli, a indiqué que les pénuries des produits de large consommation étaient dues à plusieurs facteurs, notamment la hausse du fret, taux de change du dinar, la disponibilité des conteneurs ce qui a incité les consommateurs au niveau national à adapter leur comportement.

Invité ce lundi 10 janvier 2022 sur les ondes de la radio chaîne I, Sami Koli a indiqué que les services du ministère observent ces pressions sur les prix au début de l’année et avant le mois de Ramadan.

Le même responsable a réfuté toute explication liée à la pénurie ou à une rupture totale d’approvisionnement. M. Koli préfère plutôt parler d’un manque lié à un déséquilibre entre l’offre et la demande.

À celà s’ajoute, selon lui, la spéculation et le stockage excessif de ces produits alimentaires de large consommation.

Interrogé sur la pénurie de l’huile de table, Sami Koli a expliqué d’emblée que la priorité du ministère est d’assurer un approvisionnement régulier du marché.

Chiffres à l’appui, le même responsable a indiqué que du 4 au 9 janvier 12.941, 65 tonnes d’huile de table, soit plus de 13 millions de litres, ont été mises sur le marché.

Il a également souligné que deux d’opérateurs économiques, à Oran et à Annaba, ont investi dans le production de la matière première de l’huile de table, ce qui a permis de satisfaire plus de 60% de la demande.

M. Koli a indiqué que six opérateurs économiques ont investi dans le raffinage de la matière première pour produire l’huile de table.

Il a préféré parler de perturbations qu’il explique par la contrebande de l’huile de table vers les pays voisins

Concernant le stockage de la matière première, notamment au niveau des deux opérateurs économiques, il est estimé à 26.400 tonnes, soit l’équivalent de 25.344 tonnes de l’huile de table.

Sami Koli a révélé que les services de contrôle, en collaboration avec les services de sécurité, ont enregistré jusqu’à lundi 3 378 interventions pour lutter contre la spéculation sur l’huile de table, ce qui a permis de dresser 34 procès verbaux contre des spéculateurs et 4 opérateurs ont vu leur approvisionnement suspendu.

Il a par ailleurs révélé des transactions commerciales sans factures supérieures à 80 millions de dinars.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine