HomeActualitéNationalRapport controversé sur l'Algérie : la réaction de la Banque mondiale

Rapport controversé sur l’Algérie : la réaction de la Banque mondiale

La Banque mondiale a réagi, ce jeudi 6 janvier 2022, dans un communiqué publié sur son site officiel, aux réactions suscitées par son dernier rapport sur la situation économique en Algérie.

L’agence officielle APS a accusé la Banque mondiale de sortir « de son cadre d’institution financière internationale pour se transformer en un outil de manipulation et de propagande », qui propage « des informations tendancieuses et sournoises sur la situation économique en Algérie ».

Le 22 décembre dernier, l’institution de Bretton Woods a établi un rapport très peu reluisant sur la situation économique du pays. Le premier ministre a réagi indiquant que le contenu du rapport n’est pas totalement négatif.

La Banque mondiale a indiqué que « certains de ces articles comprenaient des informations factuellement inexactes sur le contenu du rapport, qui a été préparé avec la plus grande rigueur, ainsi que sur ses auteurs, une équipe d’économistes travaillant sur la région du Maghreb.

« Nous tenons à souligner que la Banque Mondiale produit régulièrement des rapports économiques pour ses pays membres », précisant que « le Rapport de suivi de la situation économique en Algérie est produit deux fois par an », a indiqué la Banque mondiale.

Lire aussi: Pauvreté en Algérie : Ce que dit le rapport de la Banque mondiale

Le rapport, qui fait l’objet d’un examen de qualité approfondi avant sa publication, est basé exclusivement sur des données publiques, dont la référence figure dans le document, ou sur des données fournies par les autorités des pays membres, explique la Banque mondiale.

Selon l’institution de Bretton Woods, l’objectif du rapport « est d’encourager l’échange de connaissances et le dialogue sur le développement économique et social du pays. Les conclusions du rapport sont cohérentes avec les données officielles disponibles à la date de clôture des données du rapport (1er novembre 2021), dont la plupart sont présentées dans la Note de Conjoncture de la Banque d’Algérie publiée le 22 décembre 2021 ».

« Nous avons noté avec regret que certains des articles cités ci-dessus ont adopté un langage qui peut avoir dépassé les pensées de leurs auteurs anonymes. Tout inacceptables qu’ils soient, il ne sera pas répondu à ces propos, tant nous considérons qu’ils ne sauraient porter argument ni ne constituent un élément de débat », a expliqué la Banque mondiale.

Lire aussi: Algérie : les importations atteindraient 50 milliards de dollars en 2021, selon la Banque mondiale

Le Groupe de la Banque mondiale est une institution internationale de développement composée de pays membres, qui s’est fixé comme double objectif de mettre fin à l’extrême pauvreté et de promouvoir une prospérité partagée, a précisé l’institution de Bretton Woods a qui a indiqué que l »Algérie, membre apprécié du Groupe de la Banque mondiale, est représentée au Conseil des administrateurs de la Banque. Le personnel et la direction du Groupe de la Banque mondiale servent uniquement les objectifs de l’institution.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine