Homela deuxCommerce extérieur : les derniers chiffres des douanes algériennes

Commerce extérieur : les derniers chiffres des douanes algériennes

Le directeur central chargé de la législation, de la réglementation et des système douaniers à la direction générale des Douanes, Adel Habsa, a confirmé que les statistiques douanières enregistrées sur l’activité du commerce extérieur pour l’année 2021 réfutent les fausses statistiques qui ont circulé, notamment ceux présentés par la Banque mondiale.

Invité ce jeudi 30 décembre 2021, Adel Habsa a indiqué au sujet de l’activité du commerce extérieur pour l’année en cours, que le volume des importations au cours des 11 premiers mois s’élevait à 33 milliards de dollars, tandis que le volume des exportations a atteint 34,90 milliards de dollars, ce qui a entraîné un excédent de la balance commerciale qui a dépassé 1 milliard de dollars.

Il a ajouté : « L’objectif fixé par les pouvoirs publics de dépasser les 4 milliards de dollars d’exportations hors hydrocarbures a été dépassé en enregistrant de 4,5 milliards de dollars au cours des 11 derniers mois, grâce à la dynamique du secteur exportateur pour un groupe de secteurs hors hydrocarbures ».

Concernant les recettes douanières, le même responsable a fait savoir que le montant des recettes a atteint, lors des 10 premiers mois de 2020, plus de 824 milliards de dinars. « Ce chiffre devrait atteindre plus de 1.000 milliards de dinars à la fin de l’année en cours », a-t-il estimé.

Les chiffres avancés par le responsable des douanes algériennes interviennent quelques jours après la publication du rapport de la Banque mondiale sur la situation économique de l’Algérie, et qui a dressé un tableau peu reluisant de l’économie algérienne.

Selon les estimations de la Banque mondiale dans son «Rapport de suivi de la situation économique/redresser l’économie algérienne après la pandémie», publié récemment, les importations atteindraient 50 milliards de dollars en 2021 et les exportations hors hydrocarbures atteindraient 4,6 milliards de dollars la même année, soit «moins de 10% des importations».

Selon les prévisions de l’institution de Bretton Woods, la croissance du PIB réel atteindra 4,1 % en 2021, puis diminuera progressivement à moyen terme. La Banque mondiale a également indiqué que « la dette publique explose en 2021 ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine