HomeActualitéNationalSaïd Ayachi : «L’entité sioniste cherche un encerclement de l’Algérie »

Saïd Ayachi : «L’entité sioniste cherche un encerclement de l’Algérie »

Le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui, Said Ayachi a mis en garde aujourd’hui contre le Makhzen qui ne va pas, selon lui, se gêner de mener, avec son complice de l’entité sioniste, toutes formes d’agression contre notre pays.  

Intervenant à la radio chaine 3, il prévient que cette menace contre l’Algérie n’épargne aucun pays dans la région y compris l’Espagne. Il avance, à ce propos, que « le Maroc qui a perdu la dépendance de sa décision et soumis aux diktats qui lui viennent de Paris, de Tel-Aviv et Washington quelquefois menace même l’Espagne et le sud de l’Europe ».  

Le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui explique que l’entité sioniste et le Makhzen ont un objectif commun qui est la « balkanisation » de toute la région, en reproduisant le plan machiavélique de dépeçage des Etats au Moyen-Orient, afin de mieux dominer les peuples.

« Maintenant que les masques sont tombés et que la transaction criminelle est clairement annoncée, l’entité sioniste cherche un encerclement de l’Algérie pour mieux développer sa domination sur le monde arabe et le régime marocain veut profiter de l’expertise criminelle pour opprimer le peuple sahraoui », développe M. Ayachi affirmant que « si l’Algérie est ciblée, en priorité, c’est parce que notre pays représente le dernier pays arabe qui résiste à l’entité sioniste ».

Énumérant les efforts des dirigeants algériens pour contrer cette agression, le président du Comité national algérien de solidarité avec le peuple sahraoui salue la politique de bon voisinage menée par l’Algérie avec la Tunisie et la Mauritanie.

Abordant la résistance du peuple sahraoui contre l’occupation, l’invité de la Chaîne 3 fait savoir que « l’armée de libération du Sahara occidental poursuit ses opérations militaires avec succès en occasionnant beaucoup de victimes du côté marocain où des désertions sont enregistrées parce que les jeunes refusent de mourir pour un roi qualifié de traître ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine