HomeActualitéNationalCinq ans de prison ferme et une amende d'un million DA requis...

Cinq ans de prison ferme et une amende d’un million DA requis contre Youcef Yousfi

Le procureur de la République près le pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a requis, mardi, une peine de cinq (5) ans de prison ferme, une amende d’un (1) million de DA, et cinq (5) ans d’inéligibilité à l’encontre de l’ancien ministre de l’Industrie, Youcef Yousfi.

Youcef Yousfi est poursuivi pour des faits de corruption dont abus de fonction, dilapidation de fonds publics dans le montage des tracteurs agricoles, aux côtés des hommes d’affaires, les frères Kherbouche.

La même peine a été requise à l’encontre de l’ancien PDG de la Caisse nationale d’épargne et de prévoyance (CNEP), M. Djamel Bessa et de l’ancien PDG du Crédit populaire algérien (CPA), Omar Boudiab.

Le représentant du parquet a requis une peine de huit (8) ans de prison ferme assortie de la même amende à l’encontre de l’ancien directeur de l’industrie au ministère, Mustapha Abdelkrim.

Dans cette affaire où l’ancien Premier ministre Ahmed Ouyahia est témoin, une peine de trois (3) ans de prison assortie d’une amende d’un (1) million de DA ont été requises à l’encontre de l’ancien président de la commission des crédits de la CNEP, Belaïd Rachid, l’ancien Secrétaire général du ministère de l’agriculture, Kamel Chadi ainsi que Bouziane Ahmed et Khaldoune Khaled, cadres des services de l’Office national des terres agricoles (ONTA).

Une peine d’une (1) année de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) million de DA ont été requises à l’encontre de Khettab Fatiha, gérante d’une société privée et des amendes allant de 20 à 32 millions de DA ont été requises à l’encontre des personnes morales (sociétés poursuivies) avec gel des comptes et confiscation des fonds et biens mobiliers saisis.

Ouvert lundi, le procès se poursuit avec les plaidoiries du collectif de la défense.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine