HomeLa uneDes mesures pour améliorer la productivité et valoriser la viande de chameau

Des mesures pour améliorer la productivité et valoriser la viande de chameau

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdel Hafid Hani a tenu une réunion consacrée à la situation de l’élevage de « chameaux » et les mesures à prendre pour accompagner les éleveurs dans le but d’améliorer la productivité et de valoriser la viande de chameau.

Selon un communiqué du ministère publié sur sa page Facebook, le Ministre a salué l’engagement des éleveurs à promouvoir cette division qui n’est pas sans importance économique dans la diversification et l’approvisionnement du marché national en viande, lait et ses dérivés.

Mohamed Abdel Hafid Hani a également évoqué avec les professionnels les mesures à prendre pour ouvrir des abattoirs mobiles avec la viande rouge algérienne et en partenariat avec les éleveurs, et dans ce cadre, le ministre a souligné l’importance de ces installations dans la maîtrise du marché de la viande rouge et la valorisation du produit national localement et à l’étranger.

Hani a donné des instructions strictes concernant l’implication des professionnels au niveau local dans tous les processus ou procédures d’élevage de chameaux, y compris la gestion et la préservation des zones de pâturage, la mise en place de puits pastoraux au profit des éleveurs et l’identification des troupeaux de chameaux, grâce à l’utilisation de la numérisation.

Quant à la protection sanitaire de cette division, le ministre a confié au Directeur de la Santé Animale une licence temporaire afin d’acquérir leurs propres médicaments, et de distribuer des médicaments aux zones d’élevage de chameaux à titre de mesures correctives, et à cet égard un projet pour la production locale de médicaments contre les maladies qui touchent le chameau sera étudié.

Le ministre a mentionné que l’élevage de chameaux contribue à créer des emplois dans les zones où il est élevé, ainsi qu’à créer des mouvements dans les zones frontalières.

Enfin, le ministre a appelé les responsables et organismes du secteur à lever toutes les restrictions bureaucratiques qui pourraient entraver l’activité des chameaux. 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine