HomeActualitéInternationalLes États-Unis envisagent de limiter l'utilisation du vaccin Johnson&Johnson

Les États-Unis envisagent de limiter l’utilisation du vaccin Johnson&Johnson

Les États-Unis d’Amérique envisagent de limiter l’utilisation du vaccin contre le Coronavirus Johnson&Johnson, raison des problèmes persistants de caillots sanguins, rapporte jeudi 16 décembre 2021 le Washington Post.

Les conseillers en vaccins des Centers for Disease Control and Prevention se réunissent jeudi pour évaluer les limites possibles de l’utilisation du vaccin Johnson & Johnson en raison des problèmes persistants de caillots sanguins, principalement chez les femmes jeunes et d’âge moyen, selon le même média.

Le vaccin à dose unique a été lié à un type de caillot sanguin rare et grave, qui a interrompu son utilisation pendant 10 jours en avril alors que les responsables fédéraux de la santé ont examiné de plus près six femmes qui ont rencontré le problème – les seuls cas connus parmi plus de 7 millions de personnes qui ont reçu le vaccin aux États-Unis à ce moment-là. Une des femmes est décédée.

La suspension a été levée après un examen approfondi de l’innocuité qui a déterminé que les avantages du vaccin l’emportaient sur les risques, explique la même source.

Jeudi, le Comité consultatif sur les pratiques de vaccination présentera avec de nouvelles données qui semblent montrer que le taux de caillots chez les personnes qui ont reçu le vaccin Johnson & Johnson a augmenté depuis avril, bien que le problème soit encore rare, selon le même média qui a rappelé qu’il y a eu environ neuf décès liés à la question, selon un responsable fédéral familier avec la situation.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine