HomeActualitéNationalOuargla : sortie de la 1ère promotion de la Faculté de médecine

Ouargla : sortie de la 1ère promotion de la Faculté de médecine

La première promotion de la Faculté de médecine de l’Université Kasdi Merbah d’Ouargla (UKMO), composée de 38 lauréats, est sortie lundi lors d’une cérémonie tenue au niveau du rectorat de l’Université.

Intervenant à cette occasion, la représentante du ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MERS), Mme. Ourida Gacem a affirmé que « le secteur a accordé un grand intérêt à la formation en sciences médicales, notamment dans le Sud », et ce, dans le but de contribuer au « renforcement de la prise en charge sanitaire des populations de cette région du pays ».

Mme. Gacem a ajouté, à ce propos, que « le MERS s’attèle à offrir l’appui nécessaire au développement de cette Faculté », en saluant les efforts consentis par l’encadrement pédagogique des étudiants ayant accompli leur cursus au niveau de la Faculté de médecine de l’UKMO de 2014 à 2021.

Pour sa part, le recteur de l’UKMO, Pr. Mohamed Tahar Hallilat a salué la contribution efficace du Centre hospitalo-universitaire militaire (CHU-Militaire) d’Ouargla, en ce qui concerne la formation théorique et pratique des futurs médecins, tout au long de leur cursus pédagogique, en mobilisant d’importants moyens humains et logistiques.

« Une absence de confiance qui s’est traduite par le transfert de près de 63 % des étudiants vers d’autres universités »

Le Doyen de la Faculté de médecine, Pr. Abdelmadjid Chahama a donné, de son côté, un aperçu sur l’évolution de la Faculté qui a ouvert ses portes l’année universitaire 2014-2015 au profit des bacheliers issus des wilayas d’Ouargla, El-Oued et Illizi notamment.

Il a également mis en avant « l’importance et l’intérêt de la formation en sciences médicales, tant attendue par les étudiants du Sud du pays, notamment pour certains qui n’ont pas la possibilité de se déplacer vers d’autres universités pour ce genre d’études ».

M.Chahama a évoqué, en outre, l’impact attendu de cette Faculté en matière d’offre de prestations de santé de qualité dans la région, et ce, par le renforcement de l’encadrement hospitalier, sans oublier « l’accompagnement précieux du secteur militaire et l’engament des pouvoirs publics qui ont mis les moyens budgétaires nécessaires pour le développement de cette Faculté ».

L’intervenant a exposé, par ailleurs, les points faibles notifiés concernant « l’absence de confiance d’une grande partie des étudiants, et surtout de leurs parents, quant à la bonne formation dans cette jeune Faculté, notamment lors des premières années de son existence. « Une absence de confiance qui s’est traduite par le transfert de près de 63 % des étudiants vers d’autres universités », a-t-il déploré.

M.Chahama a également déploré l’affluence « très faible » des hospitalo-universitaires à cette Faculté lors des concours de recrutement, en plus de l’instabilité du corps enseignant existant, en raison de « faibles conditions socioprofessionnelles », en attendant la réalisation du projet de CHU d’Ouargla permettant d’accompagner le développement de cette Faculté.

La majorité des lauréats approchés par l’APS en marge de cette cérémonie de sortie de la 1ère promotion de médecins, baptisée au nom de la défunte étudiante de la même Faculté Ibtihal Lakkat, décédée des suites du coronavirus, n’ont pas caché leur « joie » à cette occasion et leur volonté d’accomplir leur « noble devoir ».

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine