HomeActualitéNationalAccumulations des eaux pluviales sur les routes : instructions pour trouver des...

Accumulations des eaux pluviales sur les routes : instructions pour trouver des solutions à ce problème

A chaque chutes de pluies, le feuilleton des routes fermées, trémies et tunnels bouchés … en raison des des eaux pluviales, se répète, dans différentes localités du pays, notamment dans la capitale Alger. Cette année, le bilan des victimes des intempéries est lourd : plusieurs personnes ont péri dans l’effondrement de leurs maison ou emportées par les crues des Oueds.

Certes, depuis le début de l’automne, le pays a enregistré une pluviométrie d’une année, et que le sol est saturé d’eau et ne pouvait pas supporter toute cette quantité de pluie. Mais, on relève également des défaillances dans les systèmes et canalisations d’évacuation des eaux pluviales, le manque de leur entretien, aussi l’incivisme des citoyens, qui jettent partout leurs déchets, qui obstruent les avaloirs.

Les fortes pluies qui se sont abattues le mois dernier ont provoqué une perturbations de la circulation et des coupures de route en raison de la montée des eaux.

Instructions pour trouver des solutions aux accumulations des eaux pluviales dans les routes et tunnels

Jeudi, lors d’une conférence de presse en marge de la cérémonie de signature des arrêtés ministériels portant approbation des cahiers de prescriptions techniques, le ministre des Travaux publics, Kamel Nasri, a relevé, selon l’APS, que les quantités de pluies qui se sont abattues le mois dernier ont causé des accumulations des eaux dans plusieurs routes notamment les tunnels, entrainant parfois leur fermeture.

Il a, à ce propos, indiqué avoir instruit tous les intervenants du secteur de trouver des solutions à ce problème notamment les tunnels et les trémies, étant donné que ces ouvrages disposent de conduites de drainage mais insuffisantes pour évacuer les eaux pluviales.

Citant un tunnel situé dans la circonscription administrative de Draria (Alger), le ministre a précisé que la quantité des pluies a atteint 149 mm en seulement 6 heures, sachant que la quantité de pluie ayant causé l’inondation de Bab El Oued en 2001 a atteint 130 mm en 12 heures.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine