Homeéconomie numériqueKarim Bibi-Triki : 130.000 factures réglées mensuellement par voie électronique

Karim Bibi-Triki : 130.000 factures réglées mensuellement par voie électronique

Quelques 130.000 factures réglées mensuellement par voie électronique, a fait savoir, ce mardi, le ministre de la Poste et des Télécommunication, Karim Bibi-Triki.

Intervenant lors de la 5e édition du Forum Rakmana (GAAN), le ministre a invité les citoyens titulaires d’une carte Dahabia ou bancaire à adopter le paiement électronique encouragé par plusieurs entreprises qui permettent ce mode paiement et la disponibilité d’internet ».

Cette solution est à même de contribuer au développement de l’infrastructure et endiguer la propagation de la pandémie Covid-19, a-t-il expliqué, selon l’agence APS.

Entrée prochaine de la certification électronique

Le premier responsable du secteur a dévoilé l’entrée service prochaine de la certification électronique, ajoutant qu' »elle servira grandement à l’appui des infrastructures numériques du pays ». « Le pouvoir de certification électronique permettra d’appuyer la transition numérique dans le domaine économique et d’assoir une économie numérique sécurisée », a-t-il mis en avant.

Le ministre a appelé l’ensemble des acteurs dans le domaine numérique à relever le défi de la transition numérique pour la réalisation « d’une infrastructure sécurisée et fiable ». Il a précisé que « relever le défi de la transition numérique pour la réalisation d’une infrastructure sécurisée et fiable nécessite la conjugaison des efforts et de la coordination », appelant les acteurs du domaine à « œuvrer en collaboration avec le Gouvernement dans le cadre de la concertation et du dialogue, à la relance du secteur ».

La cinquième édition du Forum Rakmana organisée par le Groupement des acteurs algériens du Numérique (GAAN) constitue une opportunité pour « rencontrer les acteurs du secteur du numérique et dresser un constat sur l’état de l’infrastructure numérique et les perspectives de son développement », a estimé M. Bibi-Triki.

Faciliter l’investissement et pallier les lacunes enregistrées

A cette occasion, le ministre a écouté les préoccupations et les propositions des acteurs en la matière concernant la signature et la certification électroniques, les centres de données, outre les difficultés et les obstacles qu’ils confrontent notamment le volet juridique. M. Bibi-Triki a affirmé que son département s’emploie, en partenariat avec d’autres ministères, à « faciliter l’investissement dans le secteur et pallier les lacunes enregistrées ».

Pour sa part, le président du GAAN, Tadjeddine Bachir a souligné la nécessité de revoir le les mécanismes mis en place en terme de numérisation, rappelant les obstacles dressés devant les acteurs du domaine, particulièrement les textes juridiques qui ne sont pas mis à jour, outre les lourdes taxes douanières sur le matériel informatique importé ».

M. Bachir a évoqué l’une des revendications les plus réclamées par les acteurs et les investisseurs dans le secteur numérique, à savoir la certification électronique qui faciliterai les procédures administratives.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine