Homela deuxCovid-19 : reconduction du dispositif actuel pour une durée de 10 jours

Covid-19 : reconduction du dispositif actuel pour une durée de 10 jours

Le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, a décidé, mardi, la reconduction du dispositif actuel de protection et de prévention contre la pandémie du Coronavirus (COVID-19) pour une période de dix (10) jours, à compter du mercredi 1er décembre 2021, annonce un communiqué des Services du Premier ministre. « 

« En application des instructions de Monsieur le Président de la République, Monsieur Abdelmadjid Tebboune, Chef Suprême des Forces Armées, Ministre de la Défense Nationale et au terme des consultations avec le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) et l’autorité sanitaire, le Premier Ministre Monsieur Aïmene Benabderrahmane a décidé des mesures à mettre en œuvre au titre du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus (COVID-19) », lit-on dans le communiqué. « 

« S’inscrivant toujours dans l’objectif de préserver la santé des citoyens et à les prémunir contre tout risque de propagation du Coronavirus (COVID-19), ces mesures visent, au regard de la situation épidémiologique, à reconduire le dispositif actuel de protection et de prévention », souligne là-même source, qui précise que « le dispositif actuel de protection et de prévention est reconduit pour une période de dix (10) jours, à compter du mercredi 1er décembre 2021. »

« A la faveur de la relative stabilisation de la situation épidémiologique, le Gouvernement a pris une série de mesures d’allégement du dispositif de gestion de la crise sanitaire liée à la pandémie du Coronavirus (COVID-19) qui se sont traduites notamment par la levée des restrictions sur la mobilité des personnes, sur les rassemblements de personnes et regroupements familiaux et les activités commerciales, économiques et sociales », indique encore le communiqué.

La même source ajoute : « Ces mesures d’assouplissement devaient être accompagnées par la poursuite, de manière rigoureuse, du respect par les citoyens des gestes barrières, notamment le port obligatoire du masque et l’observation des règles d’hygiène ainsi que l’application stricte des différents protocoles sanitaires adoptés par le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) et dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales. »

« Elles devaient être également soutenues par l’intensification des opérations de vaccination de la population, qui demeure le meilleur moyen de prévention et de protection des citoyens et de la société en général et l’élément essentiel concourant à la normalisation de la situation et au maintien des activités économiques et sociales », note la même source, qui relève que « malgré la disponibilité de vaccin, la vaccination s’effectue à un faible rythme, au moment où la situation épidémiologique dans beaucoup de régions dans le monde connaissent une nouvelle vague de la pandémie, voire un inquiétant rebond aggravé par l’apparition du nouveau variant « Omicron » qui préoccupe aujourd’hui la communauté scientifique au plus haut degré. »

A ce titre, le comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du Coronavirus (COVID-19) et l’autorité sanitaire « recommandent, avec insistance, l’extrême vigilance des citoyens qui doivent éviter tout relâchement à l’égard du respect des gestes barrières et des différents protocoles sanitaires dédiés aux différentes activités économiques, commerciales et sociales », selon le communiqué. « 

« Ils réitèrent leurs appels en direction des citoyennes et des citoyens non encore vaccinés à l’effet de participer massivement aux campagnes de vaccination qui se poursuivent à travers le territoire national et ce, dans l’objectif de prémunir nos concitoyens de la gravité des effets de cette pandémie sur les plans sanitaire, économique et social », conclut la même source.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine