HomeénergieENI cède à Snam une part des gazoducs algériens pour 385 millions...

ENI cède à Snam une part des gazoducs algériens pour 385 millions d’euros

Le groupe énergétique italien Eni a accepté de vendre au groupe gazier Snam 49,9% de sa participation dans des gazoducs stratégiques acheminant le gaz algérien vers l’Italie pour 385 millions d’euros (436 millions de dollars), a annoncé ce samedi 27 novembre 2021 le groupe italien dans un communiqué publié sur son site officiel, précisant que les gazoducs seront contrôlés conjointement par les deux sociétés.

« Eni et Snam ont conclu un accord pour la vente par Eni à Snam d’une participation de 49,9% (détenue directement et indirectement) dans certaines sociétés exploitant deux groupes de gazoducs internationaux reliant l’Algérie à l’Italie », a précisé le même communiqué.

Le périmètre de la transaction comprend notamment les gazoducs onshore allant des frontières algérienne et tunisienne à la côte tunisienne (TTPC), et les gazoducs offshore reliant la côte tunisienne à l’Italie (TMPC).

Le PDG d’Eni, Claudio Descalzi, a commenté : « Cette transaction nous permet de libérer de nouvelles ressources à utiliser sur notre chemin de transition énergétique, tout en maintenant la gestion d’une infrastructure stratégique avec la Snam pour assurer la sécurité de l’approvisionnement en gaz naturel du pays. Le gaz jouera un rôle clé dans la transition des systèmes énergétiques vers des modèles zéro émission, et il est important de maintenir la disponibilité et la diversification des voies d’approvisionnement pour cette ressource.

Marco Alverà, PDG de Snam, a déclaré : « Cet accord consolide le rôle central de Snam dans la sécurité d’approvisionnement de l’Italie ainsi que dans le transport d’énergie depuis la région méditerranéenne. Grâce à cette transaction, Snam fait le pont entre ses infrastructures et l’Afrique du Nord, qui représente une zone clé pour le gaz. l’Italie et une vision prospective du développement de l’hydrogène. À l’avenir, l’Afrique du Nord pourrait également devenir une plaque tournante pour la production d’énergie solaire et d’hydrogène vert ».

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine