Enseignement supérieur-Sonatrach : une convention-cadre dans la Formation scientifique

Sonatrach : Incident à la raffinerie de Skikda, 7 travailleurs blessés

Une convention-cadre a été signée mercredi à Alger entre le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique et le Groupe Sonatrach, aux fins de renforcer la coopération en matière de formation scientifique et technologique, notamment dans les domaines des mathématiques et de l’intelligence artificielle.

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane a indiqué que cette convention visait principalement « l’accompagnement de l’Ecole nationale supérieure des mathématiques et de l’Ecole nationale scientifique de l’intelligence artificielle afin de préparer les étudiants aux métiers et professions dans les secteurs des hydrocarbures et des énergies renouvelables, de même qu’il visait la mise en place d’un incubateur commun au niveau des deux écoles ».

Ladite convention s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du programme d’action du secteur, tracé dans le plan d’action du Gouvernement, qui tend à « renforcer le partenariat entre l’université et l’entreprise économique à travers la concrétisation « effective » des liens et relations entre les établissements de formation supérieure et le secteur économique, a-t-il expliqué.

Les évolutions qui s’opèrent aux plans économique et scientifique, particulièrement dans le domaine technologique, à savoir l’intelligence artificielle, le progrès des technologies numériques, les villes modernes et l’orientation vers l’énergie propre constituent tous « un défi majeur pour les segments académiques créateurs de connaissances et d’innovations, ainsi que pour les secteurs socio-économiques », précise le ministre.

Une bonne préparation du terrain à la formation appliquée en milieu professionnel est « un élément clé dans le plan de formation de l’étudiant, le but étant d’assurer une mise en situation similaire au milieu de travail pour permettre aux apprentis de se familiariser avec la réalité de l’entreprise et d’acquérir des qualifications favorisant l’application sur le terrain de leurs acquis académiques innovants », a-t-il expliqué.

M. Benziane a réitéré, à cette occasion, la détermination de son secteur à intensifier et multiplier de tels partenariats à travers la mobilisation de toutes les capacités humaines et matérielles dans le domaine de la formation et de la recherche appliquée ainsi que dans le cadre de la stratégie nationale de son secteur visant la commercialisation et la promotion du produit scientifique applicable.

Pour sa part, le directeur Recherche et Développement de Sonatrach, Mustapha Benamara, a insisté sur l’importance de cette convention permettant aux deux parties de renforcer leur partenariat et à son entreprise d’exploiter les capacités disponibles dans les écoles des mathématiques et de l’intelligence artificielle.

Selon M. Benamara, « Sonatrach a besoin de compétences avérées en matière d’utilisation de techniques pétrolières et énergétiques modernes, notamment dans la collecte et le traitement des informations ainsi que leur utilisation pour davantage d’efficience dans l’accomplissement des différentes missions spécialisées, l’extraction et la prospection de pétrole et la production et la liquéfaction du Gaz ».

Le même responsable a insisté, en outre, sur l’impératif de renforcer l’entreprise en cadres hautement qualifiés et spécialisés notamment dans les domaines des mathématiques et de l’intelligence artificielle requis pour l’amélioration, la production et la réalisation de l’efficacité économique.

APS