Pétrole : les USA et d’autres pays vont utiliser leurs réserves stratégiques pour tenter de faire baisser les cours

Le pétrole algérien s'est apprécié de 9,69 dollars en octobre

Les États-Unis et d’autres pays, dans une initiative coordonnée présentée comme inédite par les Américains, vont utiliser leurs réserves stratégiques de pétrole pour tenter de faire baisser les cours de l’or noir, a annoncé mardi la Maison-Blanche. 

La première puissance économique mondiale va pour sa part mettre sur le marché 50 millions de barils de pétrole, selon un communiqué.

En augmentant l’offre, les États-Unis et les autres États espèrent faire mécaniquement baisser les cours.

Cette opération se fait en parallèle avec d’autres États gros consommateurs d’or noir, en particulier la Chine, l’Inde, le Japon, la Corée du Sud ou encore le Royaume-Uni, selon la Maison-Blanche.

Un haut responsable de l’administration américaine a assuré qu’une telle coordination était une première.

La flambée des prix à la pompe aux États-Unis, très gros consommateurs d’essence, pose un problème politique majeur au président Joe Biden.

Ses tentatives de faire pression sur les pays producteurs, notamment l’Arabie saoudite, pour qu’ils augmentent leur offre n’ont jusqu’ici pas réussi.

AFP