HomeActualitéNationalRemaniement ministériel : les nouveaux ministres prennent leurs fonctions

Remaniement ministériel : les nouveaux ministres prennent leurs fonctions

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a procédé, jeudi 11 novembre, à un remaniement ministériel partiel, qui a touché trois ministères. Il s’agit du ministère de l’Agriculture et du Développement rural, le ministère du Travail, de l’emploi et de la sécurité sociale, et du ministère de la Communication.

Ainsi, le remaniement a vu la nomination de Mohamed Abdelhafid Henni à la tête du ministère de l’Agriculture, en remplacement de Abdelhamid Hamdani. Aussi, la nomination de Youcef Cherfa à la tête du ministère du Travail, en remplacement de Abderrahmane Lahfaya. En fin, il y a eu la nomination de Mohamed Bouslimani à la tête du ministère de la Communication, en remplacement de Ammar Belhimer.

C’est le premier remaniement qui a touché le Gouvernement du Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane, nommé en juillet dernier. Les nouveaux ministres ont pris leurs fonctions, ce samedi 13 novembre 2021, rapporte l’APS.

Mohamed Abdelhafid Henni prend ses fonctions de ministre de l’Agriculture

Le nouveau ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni, a pris samedi ses nouvelles fonctions. La cérémonie de passation des consignes s’est déroulée au siège du ministère en présence des cadres du secteur.

A cette occasion, M. Henni a adressé ses remerciements au président de la République pour la confiance qu’il a placée en sa personne, assurant qu’il « poursuivra les efforts déjà consentis par ses prédécesseurs pour le développement de ce secteur stratégique ».

Le nouveau ministre a souligné, dans ce sens, l’importance et le rôle de l’agriculture dans le développement de l’économie nationale et la prospérité sociale, affirmant que le premier objectif du secteur était « d’assurer la disponibilité des produits de large consommation pour l’ensemble des citoyens ». Il a également affirmé sa « détermination » d’atteindre les objectifs tracés par le Gouvernement pour 2024, en comptant sur la collaboration des cadres et des professionnels du secteur.

Le ministre a, par ailleurs, salué les agriculteurs et les éleveurs qui ont travaillé dans cette conjoncture « difficile », marquée par la crise économique et la pandémie du Covid-19, pour assurer l’approvisionnement des populations en produits alimentaires.

Agé de 65 ans, M. Henni est titulaire d’un diplôme en sciences vétérinaires et d’un diplôme en biochimie. Il avait occupé le poste de directeur des services vétérinaires auprès du ministère, ainsi que plusieurs postes de responsabilité, dont celui de directeur de la régulation et du développement des produits agricoles.

Youcef Cherfa prend ses fonctions de ministre du Travail

Youcef Cherfa a pris ses fonctions à la tête du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale. S’exprimant lors de la cérémonie de passation des pouvoirs tenue au siège du ministère, le nouveau ministre a adressé ses « remerciements au président de la République, pour la confiance qui l’a placée en sa personne pour assurer les missions de ce secteur très important et sensible », affirmant de sa disponibilité à travailler d’arrache-pied dans la gestion de ce secteur.

Dans ce contexte, M. Cherfa a fait part de son engagement à œuvrer pour que le secteur puisse accompagner « tous les secteurs, notamment le secteur économique, en vue de contribuer à la relance du développement », et ce, « en coordonnant et en travaillant avec les différents partenaires ».

M. Lahfaya a, de son côté, adressé ses remerciements au président de la République pour la confiance qu’il lui a accordée durant sa gestion du secteur, exprimant au nouveau ministre, ses souhaits de succès et de réussite dans ses nouvelles fonctions. 

Mohamed Bouslimani prend ses fonctions de ministre de la Communication

Le nouveau ministre de la Communication, Mohamed Bouslimani a pris samedi à Alger ses nouvelles fonctions. A cette occasion, M. Bouslimani a adressé ses remerciements au président de la République, pour la confiance placée en sa personne, exprimant sa joie de retrouver le secteur de la Communication auquel il appartient.

La responsabilité de diriger ce secteur « sensible » est très lourde, a-t-il ajouté, affirmant qu’après les efforts consentis auparavant en tant que cadre dans le secteur, il doublera d’efforts pour s’acquitter de cette tâche « importante » et relever « les défis majeurs ».

Dans ce sillage, M.Bouslimani a appelé à « la fédération des efforts de tout un chacun en vue de poursuivre sur le chemin de ses prédécesseurs » au niveau d’un secteur, « en voie d’édification », et ce pour se mettre au diapason des développements des technologies de l’information et de la communication (TIC) ». « La presse reste le miroir de chaque Etat.Et tout un chacun est appelé à contribuer au développement de ce secteur, et partant à l’édification de l’Algérie nouvelle », a soutenu le nouveau ministre.

Appelant les médias publics et privés à contribuer à la relance du secteur, M.Bouslimani a souligné qu' »un grand travail nous attend ». Concernant les élections locales du 27 novembre en cours, le ministre a souligné que les médias « jouent un rôle crucial » dans la réussite de cet importante échéance électorale.

De son côté, Ammar Belhimer a adressé ses remerciements au président de la République pour la confiance placée en lui durant la période de sa gestion du secteur, exprimant au nouveau ministre ses vœux de réussite dans ses nouvelles fonctions.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine