Homela deuxRond à béton : l'Algérie premier fournisseur des Etats Unis en septembre

Rond à béton : l’Algérie premier fournisseur des Etats Unis en septembre

L’Algérie a occupé la 1ère place sur la liste des pays fournisseurs des Etats Unis en rond à béton, pour le mois de septembre 2021, selon des données officielles américaines rapportées par l’Union arabe du Fer et de l’Acier (UAFA) sur son site officiel, reprise par l’agence APS.

Les chiffres préliminaires émanant du Département du commerce des Etats-Unis font ressortir que le total des importations des Etats Unis en rond à béton, s’est élevé à 143,950 tonnes en septembre passé, dont 42,662 tonnes en provenance d’Algérie.

Les mêmes données indiquent que les importations des USA en rond à béton algérien, se sont élevés à 13,846 tonnes en août. En plus de l’Algérie, figurent parmi les autres pays exportateurs de rond à béton vers les USA pour le mois de septembre, la Turquie (40,471 tonnes), le Mexique (36,707 tonnes), la République dominicaine (11,772 tonnes) et le Costa Rica (5,119 tonnes).

Le total des importations des Etats unis en rond à béton a augmenté de 69,7%, comparativement en août et de 268,3 %, comparativement aux niveaux atteints en septembre 2020. En terme de valeur, le total des importations américaines en rond à béton sont estimés à 115,6 millions USD pour le mois de septembre, contre 69,2 millions USD en août et 18,9 millions USD en septembre 2020.

Flambée des prix des produits sidérurgiques sur le marché algérien

Depuis quelques mois, les prix des produits sidérurgiques, notamment le rond à béton, ont flambé sur le marché national. A titre d’exemple, les prix des différents types de rond à béton ont connu une hausse pour atteindre les 12.000 et 13.000 dinars le quintal, alors que les prix étaient de 6000 à 7000 dinars le quintal l’année passée jusqu’au début de l’année en cours.

Récemment, le directeur général du complexe sidérurgique d’El Hadjar, Lotfi kamel Manaâ, s’est exprimé sur la raison de la flambée des prix des produist sidérurgiques. Selon lui, la hausse des prix du coke (résidu de charbon) sur le marché international qui est à l’origine de la flambée récente des prix des produits sidérurgiques.

« C’est la hausse des prix des matières premières utilisées dans les hauts fourneaux, notamment le coke, qui est à l’origine de l’augmentation excessive des prix des produits sidérurgiques », a déclaré M. Manaâ, sur les ondes de la Radio Chaine 2 (d’expression amazigh), en précisant que le prix du coke, qui est un produit boursier, « est passé de 300 dollars US en févier dernier à 650 dollars US aujourd’hui ». Le coke, un combustible obtenu par thermolyse de la houille, est principalement utilisé en sidérurgie pour réduire le minerai de fer dans le haut fourneau afin d’obtenir la fonte, qui est ensuite transformée en acier.

En octobre dernier, le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a appelé les opérateurs et spécialistes en industrie sidérurgique à l’impératif de « revoir les prix du fer à béton« , notamment après la baisse de son prix sur les marchés internationaux. « Les industriels des complexes sidérurgiques de Bellara à Jijel, de Sider-El Hadjar à Annaba et Tosyali-Algérie sont appelés à réviser les prix du fer conformément aux prix appliqués sur les marchés internationaux », a précisé M. Zaghdar, lors d’une visite dans la wilaya de Jijel.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine