Trafic routier : examen des mesures d’urgence pour désengorger Alger

Trafic routier : examen des mesures d'urgence pour désengorger Alger

Le ministre des Transports, Aïssa Bekkaï, a participé aux travaux de la réunion de coordination avec le ministre des Travaux publics, Kamel Nasri, et le Wali d’Alger, Youcef Chorfa, a indiqué, hier jeudi, le ministère des Transports dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

La réunion a été consacrée à l’étude de solutions et de mesures urgentes pour désengorger la wilaya d’Alger, à travers un certain nombre de propositions pour réduire la pression sur la capitale et améliorer les conditions de circulation des citoyens en relançant les projets routiers à l’arrêt.

Pour sa part, le ministre a souligné que le secteur des transports a mobilisé tous les moyens disponibles, tels que le métro, le tramway, ainsi que les chemins de fer à travers le plan de travail du ministère, qui dépend de l’interopérabilité et de l’intégration pour créer un réseau de transport efficace qui contribue à briser l’isolement sur les nouveaux pôles résidentiels et attirer les citoyens vers les transports en commun et réduire l’utilisation de la voiture pour éviter les embouteillages.

Concernant le transport de marchandises et de conteneurs, le Ministre a présenté la stratégie du secteur liée à la liaison des ports au réseau ferroviaire et aux différentes bases logistiques afin de réduire l’entrée de camions et divers poids lourds dans la capitale, ce qui contribuera de manière significative à désengorger le trafic.

M. Nasri a révélé que 16 projets ont été relancés pour terminer des routes bloquées pour des raisons administratives, selon l’agence officielle APS.

Au cours de la réunion, il a été décidé de prendre un ensemble de solutions urgentes, dont la réalisation des travaux routiers durant la nuit, et recourir à l’utilisation de trains pour acheminer les marchandises vers et depuis le port d’Alger, ajoute M. Nasri, selon le même média.

Enfin, le ministère a annoncé la création d’un groupe de travail composé d’experts des deux ministères, chargé de préparer un cahier des charges et un plan global de circulation dans la wilaya d’Alger, incluant tous les aspects techniques et opérationnels, pour faire face au problème de la congestion du trafic, en tenant compte du développement urbain, social et économique de la capitale.