Hausse des prix des produits agricoles : Hemdani s’exprime

Hausse des prix produits agricoles : Hemdani s'exprime

Le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani, s’est exprimé, ce jeudi, sur la hausse des prix de certains produits agricoles, à l’exemple de la pomme de terre. Intervenant sur les ondes de la radio Chaîne 3, le ministre de l’Agriculture a pointé du doigt le phénomène de la spéculation qui a, selon lui, « des objectifs inavoués et des objectifs de déstabilisation de l’ordre public ».

Relevant que ce phénomène est « tout à fait bizarre et nouveau », le ministre a précisé que la commission ministérielle mixte installée en collaboration avec le département du Commerce a fait état de l’existence de « stocks illicites » en dehors des circuits officiels de régulation et des stocks privés partenaires des pouvoirs publics. « Cette forme de spéculation est condamnable. Quand le marché est demandeur d’un produit quelconque il n’est pas question de le stocker », a-t-il dit.

Selon le ministre, la sécheresse enregistrée cette année n’a impacté les productions agricoles qu’autour de 5 à 6% et ne pouvait pas induire une augmentation de prix des produits agricoles. Pour preuve, il a cité la production de la pomme de terre, de l’ordre de 5 millions de tonnes, « qui est excédentaire ». »C’est un produit phare et stratégique. On (les spéculateurs) touche réellement des produits qui ont un poids et qui pourraient être l’objet de déstabilisation », a-t-il souligné.