Foncier agricole : Une superficie de plus de 1,9 million d’hectares a été déterminée au Sud

Foncier agricole : Une superficie de plus de 1,9 million d'hectares a été déterminée au Sud

Une superficie totale de plus de 1,9 million d’hectares de foncier agricole a été déterminée au niveau du Sud du pays, a fait savoir, ce jeudi, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hemdani.

« Si nous arrivons à mettre en valeur 500.000 hectares dans les six ans à venir, nous réaliserons les objectifs fixés dans notre feuille de route sectorielle », indiqué le ministre, qui est intervenu sur les ondes de la chaîne 3, en assurant en outre que les moyens hydriques sont disponibles pour développer les cultures stratégiques escomptées telles que les céréales et les oléagineux.

Une cinquantaine d’investisseurs a reçu des attestations d’accès au foncier

Hemdani a annoncé qu’une cinquantaine d’investisseurs a reçu des attestations d’accès au foncier auprès de l’Office de développement de l’agriculture industrielle en terres sahariennes (ODAS) pour la réalisation de leurs investissements structurants dans des cultures stratégiques. 

Il a précisé que les services de l’ODAS ont examiné près de 200 dossiers émanant d’investisseurs potentiels, dont 70 s’avèrent être éligibles et une cinquantaine ont déjà entamé les travaux sur leurs parcelles d’une superficie qui dépasserait les 70 à 80 hectares.

« Les 50 projets d’investissements sont axés sur des fonds propres et seront réalisés au niveau du Sud du pays », a-t-il précisé, en ajoutant que « toutes les orientations ont été données aux banques pour faciliter l’accès au crédit, accorder des taux d’intérêt bas et des facilités en matière de délais de remboursement et de rééchelonnement ». Les Fonds du secteur, notamment le Fonds « Ettahadi » seront mis à la disposition des investisseurs, a souligné également le ministre.

Hemdani lance un appel aux hommes d’affaires et investisseurs           

Lançant un appel aux hommes d’affaires et investisseurs pour venir investir « en force », M. Hemdani a estimé que le résultat obtenu jusqu’à présent est « frileux » eu égard, selon lui, au premier portefeuille de 200.000 hectares mis à l’indicatif de l’ODAS et à toutes les facilitations accordées.

Parmi les mesures mises en place pour soutenir les investisseurs et faciliter l’accès au foncier agricole, le ministre a évoqué notamment la plateforme numérique, la création d’un guichet unique et les délais de traitement des dossiers, ainsi que la traçabilité dans l’examen des demandes. 

« Toutes ces facilitations commencent à donner des résultats de l’aveu même des investisseurs. Nous avons reçu des opérateurs qui sont venus des Etats Unis et des Algériens vivant à l’étranger qui ont eu à accéder à leurs assiettes foncières pour réaliser leurs projets en Algérie à travers la plateforme numérique. Ils ont eu leurs attestations au bout d’un mois. C’est une avancée », a fait savoir le ministre.