HomeActualitéNationalSort du gazoduc Maghreb Europe : Abdelmadjid Tebboune s'exprime

Sort du gazoduc Maghreb Europe : Abdelmadjid Tebboune s’exprime

Le présent de la République, Abdelmadjid Tebboune, s’est exprimé, dimanche, sur le gazoduc Maghreb Europe (GME), transportant le gaz algérien vers l’Espagne en traversant le territoire du Maroc dont le contrat devra expirer dans trois semaines (31 octobre 2021).

Lors d’une entrevue avec des médias nationaux diffusée hier soir, le président Tebboune a indiqué : « nous possédons notre propre gazoduc (Medgaz, ndlr) à 51% algérien et 49% espagnol et avec lequel nous approvisionnons l’Espagne en gaz. Nous n’avons plus besoin de l’ancien gazoduc (Maghreb Europe, ndlr) ».

« Nous avons convenu avec le pays ami l’Espagne de l’approvisionner en gaz. Si un problème d’approvisionnement survient, tous les méthaniers seront chargés de GNL et dirigés vers l’Espagne », a-t-il indiqué, en ajoutant que « l’Espagne ne sera plus approvisionnée via le GME ». Selon lui, aucune décision n’a été encore prise au sujet du contrat de ce gazoduc qui expire le 31 octobre.

Mis en exploitation en 1996, le GME achemine du gaz à partir de Hassi R’mel vers l’Espagne, sur 1400 km, en passant par le territoire marocain. Il alimente l’Espagne et le Portugal à hauteur de 10 milliards de M3 par an.

Pour rappel, deux jours après l’annonce le 24 août dernier par l’Algérie de la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, qui recevait l’ambassadeur d’Espagne en Algérie, avait annoncé que l’ensemble des approvisionnements en gaz algérien de l’Espagne sera assuré à travers le Medgaz. Laissant entendre ainsi que le contrat du gazoduc Maghreb Europe ne sera pas reconduit.

En visite jeudi dernier en Algérie, le ministre des affaires étrangères, de l’Union européenne et de la Coopération du Royaume d’Espagne José Manuel Albares Bueno, a abordé le dossier de l’approvisionnement en gaz.

José Manuel Albares Bueno avait indiqué avoir reçu « des garanties » de la part des autorités algériennes pour l’approvisionnement de l’Espagne en gaz, à quelques semaine de l’expiration du contrat du gazoduc Maghreb Europe (GME) liant les deux pays.

« Concernant l’énergie, j’ai reçu la garantie d’Alger pour l’approvisionnement adéquat de l’Espagne en gaz. Il y a un engagement de la partie algérienne à satisfaire la demande espagnole », avait déclaré le ministre espagnol à la presse, au terme d’une réunion de travail, élargie, avec le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra.

Début septembre dernier, le PDG du groupe Sonatrach, Toufik Hakkar, avait indiqué que les capacités d’exportation de gaz naturel vers la péninsule ibérique (Espagne et Portugal) via le gazoduc Medgaz augmenteront de 8 à 10,5 milliards de mètres cubes, et ce, avec la mise en service, fin novembre prochain, du projet de la quatrième unité de pression de gaz à Beni Saf (wilaya de Ain Témouchent).

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine