Homela deuxL'Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour consultations

L’Algérie rappelle son ambassadeur à Paris pour consultations

L’ambassadeur d’Algérie en France, Mohamed-Antar Daoud a été rappelé pour consultation, a rapporté, ce samedi 2 octobre 2021, la Radio nationale citant un communiqué de la Présidence de la République.

Cette démarche est vraisemblable liée à la décision prise par la France de réduire les visas accordés aux algériens de 50 % n’a pas été bien digérée par les responsables algériens.

Jeudi dernier, le président français Emmanuel Macron a affirmé que la réduction des visas cible avant tout les dirigeants algériens et non les étudiants. «On va plutôt ennuyer les gens qui sont dans le milieu dirigeant, qui avaient l’habitude de demander des visas facilement», selon le journal français Le Monde.

Le président français a estimé que la nation algérienne post-1962 s’est construite sur «une rente mémorielle» entretenue par «le système politico-militaire», selon le même média.

M. Macron a exprimé son inquiétude de cette «réécriture» et dit craindre «un renfermement» de la mémoire et « un éloignement» avec le peuple algérien.

Il a aussi dénoncé une « histoire officielle, «totalement réécrite» qui «ne s’appuie pas sur des vérités» mais sur «un discours qui repose sur une haine de la France ».

«J’étais frappé, durant ces dernières années, de voir à quel point l’histoire et les mémoires de la guerre d’Algérie étaient la matrice d’une grande partie de nos traumatismes. Il y a des souffrances qui ont été tues, et qui se sont construites comme étant irréconciliables. Or, je pense tout l’inverse», a affirmé le président français.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine