HomeBanques-FinancesLa Cosob lance le premier FinLab en Algérie

La Cosob lance le premier FinLab en Algérie

La Commission d’organisation et de surveillance des opérations de la Bourse (Cosob), a lancé mercredi à Alger le premier laboratoire dédié au développement de l’innovation technologique dans le marché financier (FinLab) en Algérie, rapporte ce jeudi 30 septembre 2021 l’agence officielle.

Un contrat constitutif du premier FinLab de la place financière d’Alger, baptisé « GIE-Algeria FinLab », a été signé entre la Cosob et l’Union algérienne des sociétés d’assurance et de réassurance (UAR), en marge du 6e colloque du Conseil scientifique de la commission.

Présent à la cérémonie de signature, le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de l’Économie de la connaissance et des Start-up, Yacine El-Mahdi Oualid, a fait savoir que le siège de ce FinLab sera basé dans un premier temps au niveau de l’accélérateur « Algeria Venture ».

Ce FinLab a pour but de créer un écosystème autour des start-up qui activent dans les technologies au service de la finance, a expliqué M. Oualid lors d’un point de presse.

« C’est le fruit de la collaboration entre le ministère, la Banque d’Algérie, la COSOB et les société publiques d’assurance, dans le but de permettre aux start-up et aux porteurs de projets dans le secteur des Fintech de développer leurs solutions pour moderniser les services des banques et des assurances tout en allant vers l’inclusion financière », a déclaré le ministre.

Pour sa part, le président de la Cosob, Abdelhakim Berrah, a souligné que ce laboratoire va activer dans l’ensemble des domaines de la finance, constituant « un accélérateur » de l’innovation dans le secteur financier.

Selon lui, l’objectif sera de fédérer autour de ce projet la diversité des acteurs de la finance algérienne afin de soutenir le déploiement de la digitalisation de la finance algérienne et la promotion des nouvelles technologies qui se développent telles que la Blockchain et l’intelligence artificielle.

De son côté, le directeur de « GIE-Algeria FinLab », Abdelkader Khennoussi, a indiqué que ce laboratoire lancé sous forme de Groupement d’intérêt économique doit aboutir à une réflexion commune au sein du secteur financier pour promouvoir l’innovation technologique et adapter la réglementation si nécessaire, pour l’introduction des technologies dans les secteurs des finances (FinTech) et des assurances (InsureTech).

« L’activité de ce FinLab portera notamment sur une réflexion sur les aspects techniques réglementaires et fonctionnels de manière collégiale en impliquant les universitaires, les chercheurs et les représentants d’institutions financière pour identifier leurs besoins », a-t-il indiqué.

APS

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine