Homela deuxBenbahmed : La facture d'importation de médicaments ne dépassera pas 1,2 milliard...

Benbahmed : La facture d’importation de médicaments ne dépassera pas 1,2 milliard $ cette année

L’importation de médicaments ne dépassera pas 1,2 milliard de dollars cette année, a annoncé, ce lundi 27 septembre 2021, le ministre de l’Industrie pharmaceutique, Lotfi Benbahmed, lors de son passage à la Radio nationale chaîne 3, précisant que « 3 médicaments sur 4 sont fabriqués en Algérie, soit une moyenne de 76% ».

« Aujourd’hui les produits dont les Algériens pensent qu’ils sont importés, en réalité sont fabriqués sous licence par nos usines avec une main d’œuvre Algérienne, dont les laboratoires sont installés en Algérie », a-t-il affirmé.

Le ministre a indiqué que l’Algérie a fait baisser sa facture d’importation de médicaments de 300 millions € l’année passée et de 500 millions € cette année, précisant que 500 lignes de production ont été lancées cette année.

Le ministre est revenu sur la production, le 29 septembre prochain, des premiers lots du vaccin chinois contre le coronavirus Covid-19, Sinovac, par l’unité de production de Saidal à Constantine, en collaboration avec le laboratoire chinois.

A ce propos, le ministre chargé de l’industrie pharmaceutique a indiqué que « l’Algérie est le seul pays africain à avoir obtenu la licence CoronaVac », précisant qu’il s’agit d’une substitution à l’importation et une projection sur l’exportation notamment vers l’Afrique.

Il a expliqué que les capacités de production de cette unité sont de 320.000 doses par jour sur un shift de 8h, soit huit (8) millions de doses par mois.

Cette unité de production peut arriver à produire 200 millions de doses par an, affirme t-il, assurant que « l’Algérie dispose de toutes les capacités pour pouvoir répondre, à la fois, aux besoins du pays et à ceux d’une grande partie du continent africain ».

« SputnikV n’a pas été abandonné »

Interrogé sur la production du vaccin anti-covid russe SputnikV, le ministre chargé de l’industrie pharmaceutique a indiqué que « le projet n’est pas abandonné »

A ce propos, il a indiqué que « ce qui s’est passé n’a été que la réalisation rapide du deuxième projet de production du vaccin chinois, en raison des développements de la partie chinoise dans ce domaine ».

Le ministre a précisé que « la coopération avec la partie russe se poursuit toujours dans le domaine pharmaceutique, et pas seulement pour la production de vaccin spoutnik v ».

« Nous avons un plan de charge de production de 65 millions de doses par an, donc, nous pouvons atteindre cette production sans toutefois augmenter les capacités de production ou recourir à d’autres unités de production », explique le ministre.

Évoquant le manque d’oxygène dans les hôpitaux, le ministre a affirmé qu’avec le lancement des deux nouvelles unités d’Arzew et d’Ouargla, d’ici la fin de l’année en cours, l’Algérie augmentera sa production 800 000 litres d’oxygène par jour.

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine