Les tarifs des billets « parmi les moins chers » : Air Algérie persiste et signe

Air Algérie : des filiales spécialisées pour une meilleure gestion

Depuis la réouverture partielle des frontières aériennes en juin dernier et l’augmentation des vols vers et à partir de l’Algérie, la question de la cherté des billets d’avion est au cœur d’une polémique. La compagnie aérienne Air Algérie a été particulièrement pointée du doigt pour la cherté de ses tarifs, notamment sur les réseaux sociaux.

En août dernier, la compagnie aérienne nationale Air Algérie a affirmé que les tarifs des billets d’avion appliqués par la compagnie aérienne nationale sont les moins chers comparés aux tarifs proposés par ses concurrents sur les mêmes destinations qu’elle dessert.

Dans un communiqué publié ce samedi 18 septembre 2021 sur sa page Facebook Air Algérie se demande si la compagnie est « ciblée par une campagne sur les réseaux sociaux ? »

Malgré les critiques sur les réseaux concernant la cherté des billets d’avion, Air Algérie affirme qu’il « suffit de comparer ses prix avec ceux des compagnies aériennes étrangères pour voir qu’Air Algérie propose les billets parmi les moins chers sur le marché dans la majorité des cas ».

La compagnie aérienne nationale se dit être victime d’un « véritable Air Algérie Bashing ». En effet, la compagnie aérienne a indiqué qu’ «en plus des critiques sur les billets, c’est un véritable « Air Algérie Bashing » qui est pratiqué sur les réseaux depuis la fin de cette semaine. Au moins trois anciennes vidéos polémiques ont refait surface, parfois présentées comme étant récentes »

« Depuis quelques jours, une vidéo faisant état du vol de 25 réacteurs d’avion de la base de maintenance de l’aéroport d’Alger fait le buzz sur les réseaux sociaux », a déploré la compagnie aérienne qui a précisé qu’ « elle est présentée comme un reportage récent. Or, il s’agit en réalité d’une vidéo de la chaîne Echourouk News datant de 2017 ».

Pour rappel, Air Algérie compte lancer un plan de développement 2021-2025 pour renforcer sa position sur le marché algérien et occuper une place de prestige sur le marché aérien mondial, particulièrement dans l’espace africain, a indiqué, hier vendredi, un communiqué du ministère des Transports.