Homela deuxProchaines élections : "Une opportunité pour prendre le pouvoir local", selon le...

Prochaines élections : « Une opportunité pour prendre le pouvoir local », selon le FFS

Le Front des Forces Socialistes (FFS) a indiqué, ce vendredi 10 septembre 2021, dans un communiqué publié sur sa page Facebook, que les élections locales du 27 novembre devraient être « une opportunité pour prendre le pouvoir local ».

Le conseil national du parti qui s’est réuni ce vendredi en session extraordinaire a indiqué que « les élections locales anticipées, prévues pour le 27 Novembre prochain, notre parti devra aborder cette question avec lucidité, responsabilité et sens inouï de patriotisme »

« Il sera d’abord question de faire un diagnostic sans concession sur nos différentes participations, recenser objectivement nos apports, nos atouts et nos manquements », estime le FFS.

Le parti a indiqué que « ce travail pédagogique et éthique que nous devons imposer à nous même, devra se faire en adéquation avec une réalité politique nationale en effervescence et en prenant en considération notre rôle majeur envers la nation toute entière et envers nos bastions historiques qui sont malmenés par des calculs souterrains et inavoués des apprentis sorciers aux ordres ».

Pour le FFS, « l’absence de l’État et ses manquements grossiers et abjects envers le peuple algérien ne devrait pas être accentuée par l’absence d’un parti politique qui bénéficie d’une crédibilité irréprochable et d’un capital politique et pédagogique frappé en lettres d’or dans son parcours depuis sa proclamation un certain 29 Septembre 1963 ».


Pour le FFS qui a rejeté les élections législatives et le référendum constitutionnel, jugeant que ces élections « remettaient en cause les aspirations » légitimes de la révolution populaire du 22 Février 2019, les prochaines élections locales devraient être pour nous « une opportunité pour prendre le pouvoir local », afin d’empêcher « les clientèles du pouvoir, et les affairistes de torpiller le seul espace démocratique, malgré ses limites et les entraves, qui s’offre aux populations »

Le FFS a également rappelé que « comme en 2002, comme en 2005 et à travers toutes ses participations aux élections locales, le FFS aspirait à faire de ses mandats électoraux, ses politiques et programmes de gestion, des modèles de bonne gouvernance, de compétence, de crédibilité et de probité morale et intellectuelle ».


Le FFS a indiqué, dans le même communiqué, qu’en tout état de cause, « les discussions qui animeront les travaux de cette session extraordinaire, devront être attentives à ces attentes et disposées à trouver des réponses responsables et lucides aux urgences du moment ».

La direction du FFS espère que « cette réunion déclinera, à son terme, des recommandations et des décisions historiques et patriotiques qui raviveront les espoirs meurtris du peuple algérien ».

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine