Transport urbain : un plan d’action pour désengorger le trafic à Alger

Transport urbain : un plan d'action pour désengorger le trafic à Alger

Le ministre des Transports Aissa Bekkai a instruit les responsables des transports au niveau de la wilaya d’Alger de préparer un plan d’action à court, moyen et long terme, a fin de désengorger la capitale grâce à des mécanismes efficaces et bien étudiés, a indiqué hier jeudi le ministère dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

La même source a précisé que dans le cadre d’une série de rencontres avec divers acteurs du secteur, le ministre a présidé mercredi une réunion avec le directeur générale de l’Autorité organisatrice du transport urbain d’Alger (AOTU) d’Alger, accompagné d’un certain nombre de ses cadres, en présence de ceux du ministère.

Au cours de la réunion, le directeur général a présenté en détail les missions et le champ d’activité de l’autorité et les différents textes légaux et réglementaires encadrant ses travaux, ainsi que les capacités de cette structure qui contribue au contrôle et à la coordination d’une activité établie.

De son côté, le ministre a donné des instructions pour élargir le champ d’activité de l’autorité en se coordonnant avec tous les acteurs du domaine des transports publics de voyageurs, afin d’activer le dispositif de circulation pour désengorger le trafic routier dans la capitale, en l’enrichissant d’études pour assurer l’interconnexion, l’interopérabilité et l’intégration entre les différents réseaux de transport urbain.

Le premier responsable du secteur a ordonné aux responsables de l’AOTU d’Alger d’établir un plan d’action et des propositions à court, moyen et long termes pour désengorger le trafic routier de la capitale à travers des mécanismes efficaces et étudiés et atteindre les objectifs tracés contenus dans les orientations du président de la République et le Plan d’action du Gouvernement.