L’Union européenne vient en aide aux victimes des feux de forêts en Algérie

L’Union européenne vient en aide aux victimes des feux de forêts en Algérie

En réponse aux feux de forêts ayant touchés le nord de l’Algérie depuis le 9 août, l’Union européenne (UE) a débloqué 80 000 € de financement humanitaire pour venir en aide à 25 000 personnes avec des secours d’urgence. Cette aide permettra au Croissant-Rouge algérien de soutenir les familles touchées par les incendies dans les wilayas de Bejaïa, Tizi-Ouzou, Jijel et Sétif en apportant des abris d’urgence, des articles ménagers, des colis alimentaires et un soutien
psychosocial.

Ce financement s’inscrit dans le cadre de la contribution globale de l’UE au Fonds d’urgence pour les secours en cas de catastrophe (DREF) de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR).

Il permettra également au Croissant-Rouge algérien de reconstituer les stocks de colis alimentaires et de maintenir la mobilisation de son personnel, son staff médical et ses bénévoles. Ces derniers recevront par ailleurs, un équipement de protection individuelle pour éviter qu’ils se retrouvent infectés, au moment où la pandémie de coronavirus 2019 continue de sévir.

Alimentés par une vague de chaleur et aggravés par le changement climatique, les incendies ont été particulièrement sévères cette année. Ils ont fait plusieurs dizaines de victimes et ont occasionné d’importants dégâts aux maisons, aux forêts, aux oliveraies et au bétail.

À la suite de cette catastrophe, l’UE a également activé le service Copernicus de Gestion des Urgences pour fournir des cartes basées sur l’imagerie satellite et a répondu à la demande du gouvernement algérien en déployant, le 12 août, deux avions français Canadair dans les régions de Tizi Ouzou et Bejaia via le mécanisme de protection civile de l’UE.

Contexte

L’Union européenne, avec ses États membres, est le premier donateur d’aide humanitaire au monde. L’aide d’urgence est l’expression de la solidarité européenne avec les personnes qui en ont besoin à travers le monde. Elle vise à sauver des vies, à prévenir et à atténuer la souffrance humaine et à préserver l’intégrité et la dignité humaine des populations victimes de catastrophes naturelles et de crises d’origine humaine.

Par l’intermédiaire du service de protection civile et d’opérations d’aide humanitaire de la Commission européenne (ECHO), l’Union européenne aide chaque année des millions de victimes de conflits et de catastrophes. À travers son siège à Bruxelles et son réseau mondial de bureaux locaux, ECHO fournit une assistance aux personnes les plus vulnérables sur la seule base des besoins humanitaires.

A l’échelle mondiale, la Commission européenne a signé un contrat humanitaire d’une valeur de trois millions d’euros avec la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), en soutien au Fonds d’urgence pour les secours en cas de catastrophes (DREF) de la Fédération.

Les fonds du DREF sont principalement alloués à des catastrophes « à petite échelle», c’est-à-dire celles qui ne donnent pas lieu à un appel international formel.

Le DREF a été créé en 1985 et est financé par les contributions des bailleurs de fonds. Chaque fois qu’une Société nationale de la Croix-Rouge ou du Croissant-Rouge a besoin d’un soutien financier immédiat pour répondre à une catastrophe, elle peut demander des fonds du DREF. Pour les catastrophes à petite échelle, la FICR alloue des subventions du DREF, que les bailleurs de fonds peuvent ensuite réalimenter. L’accord de délégation entre la FICR et ECHO permet à ce dernier de réapprovisionner le DREF pour des opérations convenues (correspondant à son mandat humanitaire) jusqu’à hauteur de 3 millions d’euros.