Gaz : les capacités d’exportation du Medgaz augmenteront à 10,5 milliards de M3 fin novembre

Gaz : les capacités d'exportation du Medgaz augmenteront à 10,5 milliards de M3 fin novembre

Les capacités d’exportation de gaz naturel vers la péninsule ibérique (Espagne et Portugal) via le gazoduc Medgaz augmenteront de 8 à 10,5 milliards de mètres cubes, et ce, avec la mise en service, fin novembre prochain, du projet de la quatrième unité de pression de gaz à Beni Saf (wilaya de Ain Témouchent).

« Dans le cadre du suivi de la mise en œuvre des projets stratégiques de la Société, le PDG de Sonatrach, accompagné de hauts cadres, a effectué, le 1 septembre, une visite d’inspection au projet de la quatrième unité de pression de gaz afin d’augmenter les capacités d’exportation de gaz naturel vers la péninsule ibérique à travers le gazoduc Medgaz de 8 à 10,5 milliards de mètres cubes », indique un communiqué de Sonatrach.

« La cadence de réalisation connaît un avancement remarquable », note le communiqué, précisant que « l’entrée en service de cette unité est prévu à la fin du mois de novembre prochain. »

Il convient de rappeler que le 24 août, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a annoncé la rupture des relations diplomatiques avec le Maroc, suite aux « actes hostiles » de ce dernier à l’égard de l’Algérie.

Cette décision a également conduit l’Algérie à l’abandon du gazoduc Maghreb Europe qui traverse le territoire marocain dont le contrat expire le 31 octobre prochain.

Le 26 août, lors d’une audience accordée à l’ambassadeur de l’Espagne en Algérie, le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab a assuré que l’ensemble des approvisionnements de l’Espagne en gaz naturel algérien sera assuré à travers le gazoduc Medgaz.

Arkab a affirmé « l’engagement total de l’Algérie de couvrir l’ensemble des approvisionnements de l’Espagne en gaz naturel à travers le Medgaz », selon un communiqué du ministère.

Il a rappelé « les efforts déployés par l’Algérie pour garantir la sécurité des approvisionnements en gaz naturel du marché espagnol à travers les importants investissements consentis pour acheminer dans les meilleures conditions le gaz naturel sur ce marché ».

Le ministre a mis en exergue les récents projets initiés, à l’image du projet d’extension de la capacité du gazoduc Medgaz reliant directement l’Algérie à l’Espagne.

Arkab a également mis l’accent sur les capacités dont dispose l’Algérie pour répondre à la demande en gaz « de plus en plus croissante » des marchés européens et plus particulièrement le marché espagnol et ce grâce à la flexibilité en terme de capacités de liquéfaction dont le pays dispose.