Fly Westaf : Ce qu’il faut savoir sur la première compagnie low cost 100% algérienne

Fly Westaf : Ce qu'il faut savoir sur la première compagnie low cost 100% algérienne

Flywestaf sera la première compagnie aérienne low cost à faire son entrée sur le marché algérien. Elle desservira à partir d’Oran et Alger des destinations européennes et nationale.

Souhil Meddah, expert financier et directeur général du cabinet RMGC Advice & Solution qui a été chargé d’accompagner la création de cette nouvelle compagnie aérienne dans son volet juridique et financier, a indiqué que « dans son plan d’investissement, Flywestaf, envisage plusieurs options ».

Selon l’expert, il s’agissait d’abord « d’étudier et de veiller sur les opportunités immédiates et non immédiates, à propos des secteurs ciblés, soit des moyens porteurs vers les gros porteurs, ou l’exploitation en court courrier, avant de passer au moyen et long courriers. Il est aussi question du calendrier adapté en fonction des réceptions des aéronefs, de leurs homologations, du nombre des vols d’essai prévus ».

Pour le type d’aéronefs prévus, M. Meddah a indiqué qu’ « il y a plusieurs options qui sont à l’étude et, qui prennent en considération, les secteurs ciblés en première phase, ensuite en deuxième et troisième phases, sachant que la compagnie, va commencer par les vols domestiques, pour s’élargir sur des dessertes internationales proches, notamment le sud de l’Europe et l’Afrique subsaharienne, avant de s’ouvrir vers d’autres destinations lointaines ».

Il a toutefois souligné que « l’option des vols charters n’est pas exclue », précisant que «d’autre part, la compagnie assurera aussi le cargo (transport marchandises) en offrant des solutions adaptées pour les opérateurs exportateurs ».

L’expert financier a précisé que « la compagnie Flywestaf, compte aussi compenser une part de marché non exploité à ce jour par la compagnie nationale Air Algérie, en misant sur des programmations flexibles et modulables, selon les nécessités conjoncturelles, saisonnières ou pratiques, surtout sur le réseau domestique ».

M. Souhil Meddah a indiqué que La compagnie Flywestaf « est aussi tenue par les clauses règlementaires internationales (IATA.. etc ) », précisant, à ce propos, que la compagnie aérienne « veillera de ce fait, au respect de tous ses engagements, sur le plan sécurité des passagers, des processus de maintenance, de l’actualisation de ses manuels et checks et enfin au respect des obligations internationales vis-à-vis de l’environnement ».

Concernant les modalités du lancement du premier vol, il a précisé que cela nécessite « le passage vers des étapes, de réception des aéronefs, de leur homologation, des essais, du recrutement et de la qualification du personnel d’exploitation et le personnel navigant, des équipes de maintenance, etc alors que la structure de gestion des réservations et ventes des sièges est déjà arrêtée. Mais la date de lancement du premier vol commercial n’est pas encore à l’ordre du jour ». Notre expert a par ailleurs précisé que la compagnie s’est associé à « des partenaires techniques sérieux ».