Médias : El Djazairia One fermée définitivement, El Bilad suspendue pour une semaine

Le ministère de la Communication et l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) ont annoncé, lundi dans un communiqué conjoint, la fermeture « immédiate et définitive » de la chaîne « El Djazairia One ». Selon la même source, la chaîne de télévision privée El Bilad a été suspendue pour une semaine à partir de mardi 24 août 2021.

« Partant de ses missions de régulation et de contrôle de la scène audiovisuelle et suivant les prérogatives que lui confère la loi 14-04 relative à l’activité du secteur, l’ARAV a enregistré des violations professionnelles provenant de la chaîne +El Djazairia One+ relatives au non respect des exigences de l’ordre public, outre la violation par l’un des associés de cette chaîne de la loi sur l’activité audiovisuelle, laquelle interdit l’acquisition d’actions dans plus d’une chaîne télévisée », lit-on dans le communiqué. 

Aux précédents motifs s’ajoutent « les poursuites judiciaires et le mandat d’arrêt rendu par la justice algérienne à l’encontre des frères propriétaires, fondateurs et gérants de cette chaîne pour infraction à la législation et à la réglementation de change et mouvements de capitaux de et vers l’Algérie, d’une part, blanchiment d’argent, d’autre part », ajoute la même source. 

« Soucieuse de garantir le respect des lois de la République et ses réglementations en vigueur », l’ARAV « décide de la fermeture immédiate et définitive de la chaîne El Djazairia One et demande au ministère de la Communication de lui retirer l’accréditation et d’appliquer la décision de sa fermeture définitive ».

Après avoir reçu une demande de l’ARAV sollicitant la fermeture « immédiate et définitive » de la chaîne, le ministère de la Communication « appelle les instances compétentes à mettre à exécution la décision de l’ARAV« , conclut le communiqué.

La chaîne El Bilad suspendue pour une semaine 

Dans un second communiqué conjoint, le ministère de la Communication et l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) ont annoncé la fermeture de la chaîne El Bilad TV et le retrait de son accréditation, pour une semaine, pour « non-respect des recommandations liées à la protection des enfants mineurs lors de la diffusion de ses programmes ».

En effet, l’article 48 de la loi relative à l’activité audiovisuelle impose notamment « le respect des règles professionnelles, d’éthique et de déontologie dans l’exercice de l’activité audiovisuelle quels qu’en soient la nature, le support et le mode de diffusion », la « mise en place des mécanismes et des procédés techniques de protection des enfants mineurs et des adolescents dans les programmes diffusés » et « ne pas faire l’apologie de la violence ».

Pour ce faire, l’article 103 de ladite loi évoque « la suspension immédiate de l’autorisation préalable sans mise en demeure préalable ».

L’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV) a enregistré « des violations, par la chaîne El Bilad TV, qui n’a pas mis en place des mécanismes et des mesures techniques de protection des enfants mineurs lors de la diffusion de ses programmes, outre la diffusion d’un extrait d’une séquence répétée des images du crime odieux contre le chahid Djamel Bensmain, victime d’un acte ciblé perpétré par une organisation terroriste, ce qui constitue une violation flagrante des engagements juridiques et moraux de la chaîne », indique le communiqué.

Au regard de « ces dépassements », ajoute la même source, il a été décidé la fermeture de la chaîne El Bilad pour une semaine, à compter du 24 août 2021.

Compte tenu de ce qui précède, l’ARAV souligne qu’elle avait saisi le ministère de la Communication à l’effet de « retirer l’accréditation de la chaîne pour la période de suspension », tout en se réservant le droit de « prendre toutes les mesures légales nécessaires en cas de récidive de tels dépassements et défaillances professionnelles ».

Après avoir reçu une demande de l’ARAV sollicitant la fermeture de la chaîne El Bilad TV et le retrait de son accréditation à compter du 24 août 2021 à minuit, le ministère de la Communication « confirme le retrait de l’accréditation et demande aux instances compétentes d’appliquer la décision de l’ARAV ».

Dans un communiqué rendu public le 02/06/2020, l’ARAV avait mis en garde les médias audiovisuels contre « les contenus médiatiques qui exposent les enfants et le jeune public aux dangers et à toute forme de préjudice ».

Pour rappel, il y a une semaine, le ministère de la Communication a annoncé fermeture de la chaîne privée Lina TV.