Homela deuxVers la création d'un pôle pénal de lutte contre la cybercriminalité

Vers la création d’un pôle pénal de lutte contre la cybercriminalité

Le scandale d’espionnage ayant impliqué le Maroc via le logiciel Pegasus, développé par la société israélienne NSO Group, y est forcément pour quelques chose.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a présidé ce dimanche 8 août 2021 une réunion périodique du conseil des ministres, a ordonné l’élaboration de textes juridiques pour la mise en place d’un pôle pénal chargé de la lutte contre la cybercriminalité, selon ce qui a été décidé lors de la réunion du Haut conseil de sécurité, a indiqué un communiqué de la Présidence de la République.

Le Maroc a espionné les données personnelles et téléphones portables de plusieurs personnalités grâce au logiciel espion Pegasus.

Parmi les Algériens ciblés par cette opération d’espionnage, on trouve des hauts responsables politiques, mais aussi les militaires, les diplomates, et même les chefs de partis politiques et des chefs d’entreprise.

Ainsi, ce sont plus de 6.000 numéros algériens qui ont été ciblés par le Maroc dans le cadre de cette vaste opération d’espionnage.

Concernant le secteur de la Communication, le chef de l’Etat a instruit d' »accélérer la promulgation des textes de loi régissant l’activité de l’audiovisuel, de la presse écrite, et la déontologie de la profession »; « revoir le texte organisationnel de l’Autorité de régulation de l’Audiovisuel (ARAV) de manière à lui permettre d’agir en amont et en aval ».

Il a également instruit de « revoir l’ordre des priorités dans le domaine de la communication et œuvrer à l’adaptation des textes de loi avec les dispositions de la Constitution de 2020 qui garantit et préserve les libertés », et de « définir les pièces demandées dans la délivrance de l’autorisation de création des journaux, et ce conformément aux dispositions de la Constitution en matière de consécration des libertés d’expression. »

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine