Zeghdar examine l’état des investissements avec les directeurs de l’ANDI et l’ANIREF

Le Ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a reçu, ce lundi 02 août 2021, Mustapha Zikara directeur général de l’Agence nationale de développement des investissements (ANDI), et le Directeur général de l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (ANIREF), Malik Ikhelef, où il a évoqué la situation actuelle de l’investissement et de l’immobilier industriel, dans le cadre de l’enrichissement de l’ensemble des textes juridiques et réglementaires relatifs à l’investissement, que le Ministère s’emploie à mettre à jour.

Dans un communiqué publié sur sa page Facebook, le ministère de l’Industrie a indiqué qu’au cours de cette rencontre avec le DG de l’ANDI, le ministre a évoqué le rôle important et pivot de l’Agence en tant qu’outil de promotion des investissements et d’attraction des investissements étrangers dans le cadre de la politique économique publique établie et de ses missions.

M. Zikara a également évoqué l’état des projets et dossiers soumis à son établissement, notamment ceux en suspens, tout en abordant les obstacles qui ont conduit l’agence à ne pas atteindre certains de ses objectifs

. A cet égard, M. Zeghdar a souligné la nécessité de débloquer les dossiers de projets en suspens, dans le cadre des lois d’application. Le ministre a également a plaidé pour l’adoption d’une nouvelle vision des mécanismes de travail de l’agence et à revoir son organisation, de manière à assurer une plus grande transparence dans l’étude des dossiers déposés à leur niveau.

La nouvelle vision s’inscrit dans le cadre de la nouvelle orientation des pouvoirs publics pour faciliter les procédures administratives et réduire la bureaucratie afin de promouvoir et d’encourager les investissements nationaux et étrangers productifs.

Lors de sa rencontre avec le DG de l’Agence nationale de l’intermédiation et de Régulation foncière, le ministre a évoqué la réalité du foncier industriel et des zones industrielles sous tutelle de l’agence et le rôle de cette instance dans le cadre du projet de création de l’Office national du foncier industriel (ONFI).

L’Office sera le fruit de l’intégration de l’ANIREF avec d’autres organismes travaillant actuellement à ses côtés dans la gestion du foncier industriel, a précisé le même communiqué.

Des obstacles visant à achever certaines zones industrielles dans les délais impartis ont également été abordés, tels que le financement, le raccordement au réseau électrique et le respect des cahiers des charges.

À cet égard, le ministre a souligné la nécessité d’accélérer le rythme des travaux pour fournir des fonciers adaptés à l’investissement et créer des projets industriels.

Il a également donné des instructions pour effectuer un recensement général du foncier industriel, invitant à davantage de coordination entre les deux instances, a conclu le communiqué.