Importation de 2.000 concentrateurs d’oxygène: Les précisions du Snapo

Le syndicat national des pharmaciens d’officines (Snapo) tient à donner des précisions sur l’importation de 2.000 concentrateurs d’oxygène initiée par un opérateur en pharmacie.  

« Il s’agit de 2.000 pièces de 10 litres, qui vont entrer sur le territoire algérien par tranche de 500 sur une durée de 10 jours à partir de vendredi 30 juillet 2021. Nous saluons l’initiative de cet opérateur qui a tenu à éviter tout intermédiaire, et garantir l’acheminement de ces appareils, tant attendus et recherchés, aux vrais malades uniquement par le biais des pharmaciens d’officine, qui s’engagent à céder l’appareil avec une marge symbolique au prix final de 115.000 DA. Le Snapo n’a pas hésité à adhérer au principe et à l’idée, et a apporté tout son soutien à cette initiative, qui reste avant tout à caractère complètement solidaire », explique le Snapo dans un communiqué.

Ce dernier précise que la cession des appareils se fera exclusivement au niveau des officines, qui seront approvisionnées directement par cet opérateur, sans intermédiaire, tout en garantissant une vente à prix coûtant. La distribution se fera donc par le même opérateur, car c’est une opération difficile qui nécessite une véritable logistique et une gestion compliquée, et le syndicat n’a pas vocation à assurer lui-même la distribution. Ça reste une opération « fournisseur-client » avec ses règles et ses impératifs. De plus faut-il préciser qu’il s’agit de 2.000 appareils seulement, et vu la forte demande et les conditions actuelles, il sera impossible de satisfaire tout le monde.

Encore une fois, le Snapo a parrainé cette opération pour encourager ce genre d’initiatives, tout en encourageant l’ensemble des opérateurs à y aller de l’avant, lutter ainsi contre les intermédiaires et les spéculateurs, et augmenter l’offre sur le marché national. Nous comptons beaucoup sur le sens de la responsabilité et de la solidarité des pharmaciens, pour que ces appareils aillent aux vrais nécessiteux et malades qui sont dans le besoin.

« Si les pharmaciens désirent en faire des dons aux hôpitaux, ou aux associations caritatives qui activent dans ce domaine, nous les invitons à se rapprocher de nos bureaux des wilayas pour que l’opération de solidarité se fasse de manière groupée et organisée », conclut le Snapo.