Montant en devises exporté sans justification : Le seuil fixé à 1000 euros (Banque d’Algérie)

procédures de politique monétaire

La Banque d’Algérie vient de revoir le seuil du montant en euros autorisés à être exporté ou importé sans justification. En effet, la Banque Centrale a décidé de revenir à l’article 72 de la loi de finances 2020 et au contenu de son règlement 16-02 de 2016, qui fixe un seuil de 5000 euros pour les étrangers et 1000 euros pour les nationaux, rapporte le journal El Watan dans son édition de ce samedi 10 juillet 2021.

Selon la même source, la Banque d’Algérie a, par ailleurs, précisé que « les fonds logés dans des comptes devises appartenant à des personnes physiques, constitués par des apports propres et volontaires des titulaires desdits comptes disposent régulièrement de la libre utilisation, soit par l’exécution de transfert par exportation matérielle à chaque voyage dans la limite du montant fixé par la réglementation ».

Le règlement 16-02 de la Banque d’Algérie fixe le seuil et les modalités de déclaration à l’importation et à l’exportation par « les voyageurs résidents et non résidents en provenance ou à destination de l’étranger, de billets de banque et/ou d’instruments négociables libellés en monnaies étrangères librement convertibles », rappelle le même média qui ajoute qu’il est fait « obligation de déclarer auprès du bureau des Douanes, à l’entrée et à la sortie du territoire national, de la monnaie étrangère librement convertible, qu’ils importent ou exportent et dont le montant est égal ou supérieur à l’équivalent de mille (1000) euros ».

Le journal précise également que ce règlement plafonne le montant exportable pour les voyageurs résidents et non résidents à 7500 euros, prélevés d’un compte devise en Algérie. Quand aux voyageurs non résidents, ils peuvent exporter la devise importée et non utilisée en Algérie, sur présentation au bureau des Douanes, du formulaire de déclaration d’importation visé par un guichet de la Banque d’Algérie, un guichet d’une banque, intermédiaire agréé et/ou un bureau de change constatant les opérations de change effectuées durant leur séjour en Algérie.