Industrie : Le ministère publie son bilan du 1er semestre de 2021

Industrie: Le ministère publie son bilan du 1er semestre de 2021

Le ministère de l’industrie vient de publier le bilan de ses activités pour le premier semestre 2021. Ce dernier fait ressortir que le cadre juridique de l’investissement qui est en cours de révision implique notamment des allègements ainsi qu’un renforcement des prérogatives de l’Agence Nationale de Développement de l’Investissement (ANDI), les objectifs étant d’offrir davantage de facilitations aux investisseurs et d’évoluer vers le Guichet unique de l’Investissement. Accès au Foncier industriel : Un nouveau cadre juridique résultant de la fusion de deux entités pour la création d’un Office national du foncier industriel (ONFI) a été lancé par le ministère de l’Industrie pour une meilleure prise en charge de la problématique liée à l’offre et à la demande du foncier industriel.

Par ailleurs, une révision des conditions et des modalités de concession de terrains relevant du domaine privé de l’Etat, situé au niveau des zones industrielles, des actifs excédentaires des entreprises publiques économiques, ainsi que les actifs résiduels des entreprises dissoutes est en cours d’examen.

Concernant l’appui au développement des filières industrielles, il s’agit d’accompagner des entreprises industrielles dans leurs quêtes d’innovation et de compétitivité. Le département de l’Industrie a axé ses actions sur le renforcement du réseau de centres techniques industriels à savoir le Centre technique des Industries Mécaniques CTIME (Constantine) et le Centre Technique des Industries Agroalimentaires CTIAA (Centre). Par ailleurs, un dialogue initié par le ministère de l’Industrie avec les acteurs sectoriels a permis de dégager des propositions de relance industrielle. Des comités de filières ont été mis en place en vue d’engager des réflexions regroupant les principaux acteurs des filières industrielles, institutions, entreprises industrielles, experts, centres techniques etc.

Pour ce qui est de l’accompagnement de l’entreprise, il convient de souligner que les dispositifs d’accompagnement et d’appui à l’émergence, au développement et à la pérennisation des PME ont, pour la plupart, été mis en place en impliquant une modification des statuts de l’Agence Nationale de Développement de la PME et de la promotion de l’Innovation dont les attributions ont été élargies et orientées, entre autres, vers la promotion de l’entrepreneuriat et l’assistance aux PME, l’innovation et la veille technologique, la compétitivité des filières et des territoires, le partenariat public-privé, la naissance de start-up innovantes, la pérennité et la sauvegarde des entreprises. L’Agence sera également renforcée au niveau territorial et local par le rattachement des pépinières d’entreprises et des centres d’appui et de conseil, gérés jusque-là par le Ministère de l’Industrie.

Au plan opérationnel, la réalisation de tels objectifs s’est traduite, selon le bilan du ministère, par la mise en œuvre des actions prioritaires suivantes : Renforcement des systèmes d’information du ministère de l’industrie en vue d’assurer la disponibilité des statistiques et des informations nécessaires. Refonte du cadre juridique de l’investissement. Densification et intégration des activités industrielles grâce à la digitalisation des dispositifs gérés par le ministère de l’Industrie. Accompagnement de l’entreprise et appui aux filières industrielles dans le cadre des efforts de substitution aux importations. Mise en œuvre d’un programme de numérisation étendu aux Organismes sous tutelle et aux Directions locales de l’Industrie et enfin développement de services en ligne.