Homela deuxFrontières : Le Pr Mahyaoui évoque la possibilité d'alléger les mesures mises...

Frontières : Le Pr Mahyaoui évoque la possibilité d’alléger les mesures mises en place

Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie, a indiqué que la situation épidémiologique est relativement stable, entre 200 et 300 cas par jour, sans compter les cas traités en dehors des hôpitaux, rapporte ce lundi 31 mai 2021 la Radio locale de Sétif sur sa page Facebook.

« Nous avons enregistré l’infection de 636 personnes par les nouveaux variants, par conséquent, nous avons imposé les plus hauts niveaux de surveillance aux personnes venant de l’étranger, notamment d’Asie, dans les aéroports », a-t-il souligné.

Le Pr Mahyaoui a indiqué qu’un protocole sanitaire pour les examens officiels a été mis en place avec le ministère de l’Éducation. « Nous avons examiné toutes les lacunes l’année dernière et nous sommes prêts à passer les examens dans de bonnes conditions », a-t-il précisé.

Évoquant la colère de la communauté algérienne à l’étranger, suite à l’annonce, le 24 mai dernier, par les services du premier ministre, des mesures et conditions relatives à la réouverture des frontières aériennes, M. Mahyaoui dit comprendre la situation de la communauté algérienne.

« Nous leur demandons plus de patience et de coopération, et ce protocole est nécessaire pour les protéger ainsi que leurs familles, et nous sommes obligés de l’appliquer à des fins de prévention », a-t-il expliqué.

A ce propos, le Pr Mahyaoui a indiqué :  « Il est fort possible que nous revoyions les mesures que nous avons mises en place après l’ouverture des frontières, si nous constatons que les choses vont bien ».

Il a également souligné que tout le monde, sans exception, est tenu d’appliquer le protocole, y compris ceux qui ont reçu le vaccin à deux doses.

Il a indiqué qu’une commission spécialisée composée du ministère de l’intérieur, de la Santé, des Transports et du Tourisme se réunit chaque jour pour le succès de l’opération, et nous sommes prêts pour le 1er juin.

Abordant la campagne de vaccination, M. Mahyaoui a indiqué qu’elle se poursuit, en rappelant que depuis janvier, nous avons reçu 1,4 million de doses, et ce nombre doublera en juin.

« Depuis le début de la vaccination, nous n’avons enregistré aucun décès ni complication dangereuse pour les personnes vaccinées », a-t-il souligné, en précisant qu’il n’y a pas besoin d’avoir peur de la maladie du champignon noir.

« Nous n’avons enregistré aucun cas. Il est apparu en Inde et a infecté 12 000 personnes, tuant 50% des personnes infectées et il s’agit de ceux qui ont contracté le Covid-19 et qui souffrent du diabète », a-t-il expliqué.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine