Air Algérie : les mesures de transport prises sont « exceptionnelles »

Le porte-parole de la compagnie aérienne nationale Air Algérie, Amine Andaloussi, a indiqué, ce dimanche 30 mai, que les mesures de transport prises dans le cadre de la réouverture partielle des frontières aériennes sont « exceptionnelles » en raison de la situation sanitaire liée à la pandémie du Covid-19.

Dans une déclaration à l’agence officielle APS, Amine Andaloussi a expliqué : « Cette réouverture ne doit pas ramener l’Algérie à une situation épidémiologique catastrophique ». Il a fait observer que l’objectif est de « concilier les besoins de mobilité des Algériens avec la responsabilité de protéger la santé et la population du pays ». M. Andaloussi a souligné également que « cette réouverture ne doit pas nous ramener à une situation épidémique catastrophique » d’où, a-t-il ajouté, « la décision prise de l’ouverture graduelle de certains aéroports, mais aussi de certaines destinations étrangères seulement ».

Le responsable de la communication de la compagnie publique a estimé que, pour l’instant, il fallait s’en tenir aux mesures qui ont été prises, tout en rappelant que le Comité scientifique continue d’observer et de faire des recommandations au fur et à mesure de l’évolution de la situation. « Des mesures qui prennent en compte les aspects purement techniques et médico-sanitaires, mais aussi les aspects logistiques, sécuritaires, de transport et autres », a soutenu également le responsable de communication d’Air Algérie. Pour lui, « l’essentiel est de se rappeler que nous n’en avons pas encore fini avec l’épidémie ».

Pour rappel, Air Algérie a annoncé hier son programme de vols et les tarifs des voyages, suite à la décision relative à l’ouverture partielle des frontières aériennes à compter de mardi 1er juin. Air Algérie a détaillé dans un communiqué son programme de six vols hebdomadaires de et vers la France, l’Espagne, la Turquie et la Tunisie. Ainsi, selon la même source, il s’agit d’un vol Constantine-Tunis-Constantine qui se fera tous les vendredis, Alger-Istanbul-Alger (tous les dimanches), Alger-Paris (ORY)-Alger (tous les mardis et jeudis), Alger-Marseille-Oran (tous les Samedis) et celui de Alger-Barcelone-Alger (tous les mercredis).

A propos des tarifs, Air Algérie a précisé que les indications tarifaires à partir de l’étranger sont arrêtées comme suit : au départ de Tunis : 591 dinars tunisien l’aller-retour (TTC), au départ de Istanbul : 686 dollars l’aller-retour (TTC), au départ de Paris : 518 euros l’aller-retour (TTC), au départ de Marseille : 391 euros l’aller-retour (TTC) et au départ de Barcelone : 317 euros l’aller-retour (TTC). En supplément, ajoute le communiqué, les frais de confinement fixés à 41.000 DA (TTC) sont payables selon l’équivalent en monnaie étrangère (applicable uniquement pour destination étranger-Algérie).

Ce dimanche, la communauté algérienne établie à l’étranger a exprimé encore une fois son mécontentement et son indignation quant aux tarifs des billets d’avion et le programme des vols annoncé par la compagnie aérienne nationale.