Homela deuxLe ministère de l'Éducation appelle les syndicats à arrêter le mouvement de...

Le ministère de l’Éducation appelle les syndicats à arrêter le mouvement de protestation

Le ministère de l’Éducation nationale a exprimé sa surprise et son mécontentement face aux appels lancés par certaines organisations syndicales appelant au boycott administratif de toutes les activités liées à la fin de l’année et des examens officiels de fin d’année 2020-2021, a indiqué, ce mardi 25 mai 2021, le ministère dans un communiqué publié sur sa page Facebook.

Le ministère a déclaré que, alors qu’il organise les réunions bilatérales prévues entre le 17 et le 29 mai, afin de prendre en charge les revendications socio-professionnelles des fonctionnaires du secteur de l’éducation et d’ouvrir un dialogue avec tous les partenaires sociaux, il s’étonne des appels lancés par certaines organisations syndicales appelant à l’organisation de mouvements de protestation et au boycott de tous les travaux administratifs et examens officiels pour la fin de l’année universitaire 2020-2021.

Cela conduit, selon le ministère de l’Éducation, à perturber le bon fonctionnement du service public et des établissements d’enseignement, et à saper tous les efforts visant à assurer une prise en charge optimale des préoccupations soulevées par le partenaire social.

Le ministère de l’Éducation nationale a appelé les syndicats signataires du communiqué du 18 mai 2021 au respect de l’ordonnance n° 1839/21, rendue par le tribunal administratif d’Alger le 24 mai 2021, qui prévoit la suspension de l’organisation de la manifestation devant le ministère de l’Éducation nationale le mercredi 26 mai 2021 à 11 heures du matin, selon le même communiqué.

Le ministère a précisé que ces appels coïncidaient avec le début de ces réunions auxquelles toutes les organisations syndicales agréées dans le secteur ont été invitées à y participer, car c’est le cadre juridique et le seul moyen de résoudre les problèmes professionnels et sociaux.

Dans ce contexte, le ministère a exprimé ses regrets, sa surprise et son mécontentement face à de tels appels, car ils sont considérés comme une violation flagrante de tous les cadres juridiques en vigueur.

Articles associés
Groupe des Sociétés Hasnaoui, Batimatec 2022

Fil d'actualité

Articles de la semaine