Djerad : « Toute atteinte ciblant la femme algérienne dans son intégrité est inacceptable »

Djerad :

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a affirmé, dimanche à Alger, que « toute atteinte ciblant la femme algérienne dans son intégrité, physique ou morale, est inacceptable », exprimant sa colère face « aux actes criminels isolés contre la femme dans certaines régions » du pays.

« La femme algérienne, c’est la moudjahida, l’éducatrice, la politicienne, l’artiste et la soignante. Elle est la mère, l’épouse, la fille et la camarade. Elle est présente dans le conscient collectif algérien, dans toute sa sacralité », a écrit le Premier ministre sur sa page officielle Facebook.

M. Djerad s’est dit en colère contre « les actes criminels isolés contre la femme dans certaines régions, et qui sont étrangers à l’authenticité et aux valeurs de la société algérienne ».

« Nous ne tolérerons aucune forme d’atteinte ciblant son intégrité, physique ou morale, et partant nous avons instruit le renforcement du gardiennage au niveau des résidences isolées et de punir tout acte ou atteinte à l’intégrité ou la quiétude de leurs résidentes », a-t-il fait savoir.

Et d’ajouter : « nous continuerons à garantir à la femme algérienne la place qui lui sied et son droit à la vie publique et à la protection dans les espaces publics afin qu’elle puisse contribuer, avec courage et force, à l’édification de l’Algérie Nouvelle ».

« Nous n’épargnerons aucun effort pour criminaliser toute forme de violence visant la femme ou son image, par n’importe quel moyen », a encore assuré le Premier ministre.

Pour rappel, neuf enseignantes du cycle primaire ont été, mardi passé, victimes d’une agression physique et vol dans leur logement collectif à Bordj Badji Mokhtar, par une bande de malfaiteurs.

APS