Selon Chitour, 5000 voitures électriques seront importés comme début

Véhicule électrique en Algérie : Entre réalité et discours officiel

Le ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables, Chems Eddine Chitour, s’est exprimé, ce mardi, sur le dossier de l’introduction des voitures électriques en Algérie.

L’Algérie « entend généraliser progressivement les voitures électriques d’ici à 2030 afin de réduire l’utilisation du carburant », a indiqué Chitour dans une déclaration à la presse en marge de la 25e édition de la Journée de l’énergie organisée à Alger, soulignant que les voitures électriques remplaceront progressivement les voitures essence et diesel, rapporte l’agence officielle APS.

« Nous allons commencer par l’acquisition de 5.000 voitures électriques et l’installation de stations de recharge de ce type de véhicules », a-t-il déclaré, précisant que « le rechargement des voitures électriques coûte cinq fois moins chère que le plein des voitures fonctionnant au carburant ».

M. Chitour a insisté sur la nécessité de sensibiliser la société à l’importance de se tourner vers les voitures électriques, rappelant que le ministère de l’Industrie suivait ce dossier.