Réouverture des frontières : Le feu vert du Comité scientifique concerne les ressortissants étrangers

Fermeture des frontières : La communauté algérienne à l'étranger en colère

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, a annoncé, jeudi dernier, en marge d’une visite à l’hôpital de Boufarik, que le comité scientifique a recommandé le rapatriement des Algériens et l’entrée des étrangers sur le territoire national, en imposant des conditions.

« Nous avons fait une étude afin de permettre l’entrée en Algérie pour les ressortissants ainsi que pour les étrangers. Il y aura des mesures strictes », a expliqué le Pr Benbouzid.

Toutefois, le professeur Riad Mahyaoui, membre du Comité scientifique chargé du suivi et de l’évolution de l’épidémie Covid-19 en Algérie, a douché les espoirs des ressortissants algériens.

Dans un entretien publié, hier vendredi, sur le site spécialisé Visas-Algérie, le Pr Mahyaoui a rappelé que réunion organisée dimanche dernier « a été consacrée au protocole sanitaire pour les passagers étrangers en provenance de différents pays ».

« Il s’agit de ressortissants étrangers qui travaillent en Algérie : des experts, des travailleurs dans les hydrocarbures, le bâtiment et d’autres secteurs et qui aide l’Algérie dans le développement de son économie et qui viendraient dans le cadre de missions », a-t-il ajouté.

Il a expliqué, dans le même entretien, que le comité scientifique s’est réuni « pour essayer de trouver un moyen de contrôler ces voyageurs au plan sanitaire tout en sachant qu’en Algérie les variants détectés sont rentrés avec des passagers venus de l’étranger ».

Interrogé pour savoir qui pourra voyager après la mise en œuvre du nouveau protocole sanitaire, M. Mahyaoui a déclaré : « Je n’ai pas de réponse à cette question. Je sais que vous faites allusion à d’autres personnes ».

Il a poursuivi : « Mais, au comité scientifique, nous avons parlé de personnes qui viendraient dans le cadre de missions professionnelles et dont la présence est nécessaire pour le bon fonctionnement de notre économie. Nous n’avons traité que cet aspect-là ».

Questionné sur la possibilité que les Algériens bloqués à l’étranger puissent rentrer en Algérie, le Pr Mahyaoui a rappelé que « pour le moment, les frontières sont fermées. Il y a une période où il y a eu des dérogations pour des situations particulières.Mais ce n’est pas à l’ordre du jour. »

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger