Le pétrole se stabilise après la réouverture progressive annoncée d’un oléoduc américain victime d’une cyberattaque

Le pétrole se stabilise après la réouverture progressive annoncée d'un oléoduc américain victime d'une cyberattaque

Les cours du pétrole se sont stabilisés lundi après que l’opérateur américain d’un des plus importants réseaux d’oléoducs du pays a annoncé sa réouverture progressive alors qu’une cyberattaque l’a contraint de fermer son infrastructure vendredi.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en juillet a terminé à 68,32 dollars, en hausse de 4 cents ou 0,05% à Londres par rapport à la clôture de vendredi.A New York, le baril américain de WTI pour le mois de juin est aussi resté stable, à 64,92 dollars, grappillant 2 cents ou 0,03%.

Le cours sur les contrats à terme d’essence, un bref instant pris de panique à l’ouverture et cotant au plus haut en deux ans et demi, s’est assagi n’avançant que de 0,30%.

Colonial Pipeline, qui transporte 45% des carburants depuis les raffineries autour du Golfe du Mexique vers la côte Est américaine, a annoncé lundi qu’il rouvrait ses lignes « par étape » avec pour objectif de rétablir l’essentiel des opérations « d’ici la fin de la semaine« . La situation reste toutefois « fluctuante et continue d’évoluer« , a précisé l’entreprise.

Vendredi soir, la compagnie avait annoncé avoir été victime d’une attaque informatique par ransomware (rançongiciel) qui l’a obligée à fermer la totalité de son réseau d’oléoducs de 8.800 km à travers les États-Unis. Le FBI a indiqué que l’attaque venait d’un groupe criminel d’origine russe, Darkside. « Les choses semblent aller mieux. Quand le marché a ouvert, les cours de l’essence ont démarré très fort mais ils se sont calmés. On a le sentiment que cela va rentrer dans l’ordre« , a commenté pour l’AFP Robert Yawger pour Mizuho USA.

« On dirait que Colonial va pouvoir rouvrir son réseau d’ici la fin de la semaine« , a ajouté l’analyste. « Cela signifie qu’ils seront restés fermés pendant 5 à 7 jours, c’est quand même un maximum de 15 millions de barils qui n’auront pas été livrés vers la côte Est« . « C’est beaucoup, spécialement à moins de trois semaines des congés de Memorial Day (le 31 mai) et du début de la saison des déplacements en voiture« , a-t-il noté.

Cet incident pourrait donc à retardement faire grimper temporairement les prix à la pompe localement dans les régions du sud-est américain livrées par Colonial Pipeline, ont souligné des analystes.

Globalement, « les investisseurs restent optimistes sur l’ensemble du secteur des matières premières et le pétrole ne fait pas exception« , a indiqué de son côté Carlo Alberto De Casa, d’Activtrades.

Les deux contrats de référence évoluent à des niveaux relativement élevés, comparables à ceux des mois précédant la pandémie de Covid-19.

Ce matin vers 7h45 Gmt, la tendance était plutôt à la baisse. Le Brent affichait 67,82 dollars le baril soit une baisse de 0,59 % par rapport à la clôture d’hier.

Afp

Journée portes ouvertes MDI Business School Alger