HomeEntreprises-ManagementENIEM de Tizi-Ouzou : Congé anticipé pour les travailleurs

ENIEM de Tizi-Ouzou : Congé anticipé pour les travailleurs

L’Entreprise nationale des industries électroménagers (ENIEM), implantée dans la zone industrielle de Oued Aissi à 7 km à l’Est de Tizi-Ouzou, est de nouveau confrontée à une rupture des stocks de la matière première nécessaire à son fonctionnement. Face à cette situation, la direction générale de l’entreprise, de commun accord avec le partenaire social (UGTA), a décidé d’anticiper le congé annuel 2020/2021 au 6 juin prochain.

« Nous portons à la connaissance de l’ensemble des travailleurs que suite à la rupture des stocks de la matière première au niveau de toutes les unités de production, il a été décidé d’un commun accord avec le partenaire social (UGTA) et l’absence du comité de participation d’anticiper le congé annuel 2020/2021 au 6 juin prochain », selon une note rendue publique dans l’après-midi du dimanche 9 mai par la direction générale de cette entreprise publique, rapportée par le quotidien El Watan ce lundi.

A travers le même document, la direction générale de l’ENIEM rassure que « des efforts seront conjugués quant à l’approvisionnement en matière première dans les meilleurs délais pour la reprise d’activité à partir du 6 juillet prochain ». 

Lundi 4 mai, les travailleurs de l’ENIEM de Tizi-Ouzou, par le biais de leur syndicat, l’UGTA, ont adressé une lettre ouverte au président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à travers laquelle ils lui demandent d’user de son pouvoir pour sauver leur entreprise. « En l’état actuel des choses, risquant un arrêt imminent faute de possibilité d’approvisionnement en matières premières (…) », a alerté la lettre.

Depuis l’arrêt de l’importation des kits destinés à l’activité de montage électroménager, l’ENIEM fait face à des difficultés pour s’approvisionner en matière première nécessaire pour le fonctionnement de l’usine. L’entreprise fait face également à des difficultés financières. 

La direction générale de l’ENIEM a été contrainte de mettre à l’arrêt l’entreprise durant tout le mois de décembre 2020 et la mise au chômage technique de ses travailleurs. Ces derniers ont organisé plusieurs actions de protestations pour réclamer le sauvetage de leur entreprise et le départ du staff dirigeant. Après une reprise du travail programmée début janvier 2021, cela n’est intervenu qu’un mois plus tard (début février), en raison du refus des travailleurs de rejoindre leurs postes de travail. Fin janvier, Mustapha Bacha, a été nommé nouveau PDG de l’ENIEM.

Articles associés

Fil d'actualité

Articles de la semaine